(Côte d’Ivoire  Grand ouest) Les producteurs café-cacao reconnaissants de l’Etat, font un plaidoyer

(Côte d’Ivoire Grand ouest) Les producteurs café-cacao reconnaissants de l’Etat, font un plaidoyer

Les producteurs membres du syndicat des sociétés coopératives et acheteurs du grand ouest (Syscoop-Ago) se sentent de plus en touchés par la pandémie à Coronavirus. Ils ont décidé de faire des plaidoyers pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des producteurs dans un contexte de lutte contre le Covid-19. C’était au cours d’une conférence de presse qu’ils ont tenu le mercredi 29 avril à leur siège à Man.

« Notre filière, à l’instar de tous les secteurs économiques de la Côte d’Ivoire est frappée de plein de fouet par la pandémie avec pour conséquence, l’écoulement difficile des produits agricoles. Nos producteurs, dont l’âge est au-delà de 50 ans sont obligés de se confiner. La pauvreté gagne du terrain dans le milieu agricole », a lu d’entrée, Tahi Antoine, membre du bureau exécutif du Syscoop-Ago. A l’en croire, les producteurs sont reconnaissants de l’Etat de Côte d’Ivoire pour toutes les actions menées en leur faveur depuis cette situation. Ces actions, au nombre desquelles, la distribution des kits sanitaires, l’octroi de soutiens de 250 milliards aux filières agricoles, le maintien du prix planche pour la petite traite à 850 FCFA pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des producteurs participe d’un mieux-être de la filière. Concernant les difficultés que rencontrent les producteurs pendant cette situation de crise sanitaire, le Syscoop-Ago a fait plusieurs doléances. Notamment, la suspension des assemblées générales ordinaires de fin d’exercice, la consultation de gîtes les structures constituées et actives, l’annulation du stock d’arriérés que les sociétés coopératives et acheteurs pourraient accumuler durant cette période de crise sanitaire en ce qui concerne les déclarations aux impôts, l’annulation et le non report des charges fiscales de cette période. Au demeurant, ont-ils souhaité la mise à disposition effective et à temps des fonds alloués par l’Etat de Côte d’Ivoire. « Nous, acteurs de la filière café cacao, demeurons toujours reconnaissants aux efforts du Gouvernement en qui nous plaçons toute notre confiance quand il s’agit d’améliorer les conditions de vie et de travail des producteurs », a conclu le porte-parole du Syscoop-Ago qui avait à ses côtés, son président Kamate Moussa Nabi et d’autres membres du Syndicat.

DBM

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )