[Côte d’Ivoire] La cohésion sociale au centre des débats

[Côte d’Ivoire] La cohésion sociale au centre des débats

Le médiateur de la République, Adama Tounkara a ouvert un atelier de partage d’expériences, de recueils de contributions et de leçons apprises sur la cohésion sociale en Côte d’Ivoire, jeudi, à Abidjan.

Abidjan, le 13-5-2022 (crocinfos.net) Le médiateur de la République, Adama Tounkara a ouvert un atelier de partage d’expériences, de recueils de contributions et de leçons apprises sur la cohésion sociale en Côte d’Ivoire, jeudi, à Abidjan.

La médiature de la République et le ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale ont organisé conjointement avec la Coordination du Système des Nations-Unies pour le Développement avec la participation des parties prenantes nationales et internationales, un atelier de partage d’expérience à Abidjan, jeudi 12 mai 2022.

KKB 6 1 300x200 1

Une vue de l’atelier de partage d’expériences sur la cohésion sociale

À l’ouverture officielle des travaux, le médiateur de la République, Adama Tounkara a rappelé que cet atelier « vise à identifier les meilleures pratiques et à recueillir les contributions des différents acteurs en matière de cohésion sociale en vue de les intégrer dans la nouvelle stratégie nationale de réconciliation et de cohésion sociale 2021-2025 ».

Peu avant, le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale, Bertin Kouadio Konan dit KKB a déclaré que la paix a besoin d’être sédimentée dans le corps social, d’être consolidée pour qu’elle parvienne aux générations futures, pour qu’elle se couvre du manteau sacré qui résistera pendant des siècles et des siècles : « La paix dont nous gouttons les fruits si succulents est comme le grand arbre des forêts africaines qui puise l’essentiel de ses substances nutritives dans la terre nourricière ».

Selon lui, la trajectoire vers la paix a commencé par la réconciliation et elle devra passer par la cohésion sociale, l’autre nom de la lutte contre les exclusions, les discriminations et cette bienveillance qui restitue à chacun sa place, toute sa place, dans l’humanité. Par ailleurs, il rappelé ‘’l’inestimable appui du Système des Nations Unies’’ à la Côte d’Ivoire.

Philippe Poinsot, le  coordonnateur résident des Nations Unies en Côte d’Ivoire a salué l’organisation de cet atelier qui, selon lui, permettra « d’adresser au mieux les défis résiduels » de la cohésion nationale, mais également les défis du Sahel qui affectent les zones frontalières.

La ministre ivoirienne de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a également pris part à l’ouverture de cet atelier qui réunit le corps diplomatique, les agences du Système Nations-Unies, le corps préfectoral et les organisations de la société civile ivoirienne.

Après avoir été entachée par plus d’une décennie de crise, la cohésion nationale ivoirienne a retrouvé les rails depuis ces dernières années. Ces acquis doivent être est préservés et consolidés.

Bienvenue R. Kwado

 

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )