[Côte d’Ivoire] Le général ‘’pompier’’ a encore éteint le feu à M’Batto

[Côte d’Ivoire] Le général ‘’pompier’’ a encore éteint le feu à M’Batto

-Le corps préfectoral, les guides religieux, les chefs de communauté et la jeunesse mis en mission pour le maintien de la paix et de la cohésion sociale

Abidjan, le 11-11-2020 (https://crocinfos.net/) Le commandant supérieur de la gendarmerie, le général Apalo Touré, était mardi 10 novembre 2020, à M’Batto, dans la région du Moronou pour éteindre le feu des crépitements d’armes à feu, des incendies d’habitation, des marchés et des tueries atroces.

Pendant deux jours (lundi 9 et mardi 10 novembre) des affrontements inter-communautaires ont fait feu de tout bois. Hélico porté à cause de l’urgence et de l’obstruction des voies routières par des arbres et des barricades, par les manifestants de la désobéissance civile, le  commandant supérieur de la gendarmerie, le général, Apalo Touré, a estompé les nuages sombres de deux jours de souffrance des populations de M’Batto.

L’escalade de la violence entre communauté autochtone, agni et allogène, malinké à M’Batto suite à une marche ‘’pacifique’’ des autochtones, le lundi matin pour la libération de Pascal Affi N’Guessan, président du Conseil régional, sera probablement un vieux souvenir après le passage du général Apalo Touré, mardi dans la soirée à M’Batto.

4d692a78 72a4 40f1 b060 6b2fb228f2fa

Le général Apalo Touré échange ici avec la communauté agni

Après avoir rencontré le préfet de M’Batto, Drissa Binaté, les guides religieux, les chefs des communautés à leur domicile, il a mis le cap à la place publique où victimes et manifestants l’attendaient.

Comme à Dabou, Toumodi (épicentres des violences) et toutes les régions qui ont connu la montée extrême de la violence, il a apaisé les cœurs remplis de haine, de violence, de sang prêts à tuer, et à détruire.

Le désormais général ‘’pompier’’, Apalo Touré, a réussi à éteindre le feu, baisser la tension et mis en mission le corps préfectoral, les guides religieux, les différents chefs de communauté et la jeunesse pour le maintien de la paix et de la cohésion sociale dans cette partie de la Côte d’Ivoire.

Le calme est revenu à M’Batto où, les sources officielles font cas de trois morts et de 26 blessés dans les affrontements des deux jours. Un point de dégât matériel et humain non encore exhaustif, selon plusieurs sources.

L’élection d’Alassane Ouattara pour un 3e mandat est toujours contestée par les partis et groupements politiques de l’opposition.

Le manque de dialogue entre le pouvoir et l’opposition ivoirienne et les vagues d’arrestations des opposants exacerbent les tensions.

Sériba Koné

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )