Côte d’Ivoire, Que c’est beau, de les voir ainsi ! (Par Fernand Dédeh)

Côte d’Ivoire, Que c’est beau, de les voir ainsi ! (Par Fernand Dédeh)

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Que c’est beau, de les voir ainsi! Si et seulement si, les retrouvailles chaleureuses, les sourires, les accolades fraternelles ne cachaient pas sous les costumes, des cœurs endurcis, des pièges…
Nos hommes politiques savent la jouer devant les caméras pour se braquer une fois dans leurs officines respectives…

Le dialogue politique pour l’élaboration du code électoral a débuté. Course contre la montre. Trois semaines pour tout gérer et tout boucler. Au plus tard, le 30 janvier 2020, le rapport final.

‘’Pendant que les politiques et la société civile discutent des conditions d’organisation des élections de 2020, d’autres sont malheureusement en prison.’’

Étant entendu, dans l’esprit du gouvernement, que la CEI n’est plus à l’ordre du jour. Et pourtant, dans les préalables d’une partie de l’opposition, la CEI est en cause. « 96 % des présidences et des secrétariats des commissions électorales locales sont aux mains du RHDP. Et même, dans 1/3 des commissions locales, le RHDP», a révélé le lion du Moronou.

Pendant que les politiques et la société civile discutent des conditions d’organisation des élections de 2020, d’autres sont malheureusement en prison. Dispersés même dans les prisons du pays.

Ça rappelle étrangement le temps de braise de ton camarade. Quand toute la direction de son parti avait été enfermée à la MACA. La VAR!
Disons les choses comme elles sont: il n’est pas bon que des hommes politiques et des députés soient en prison. Si la Justice a des preuves irréfragables, qu’ils soient jugés et clairement condamnés. Autrement, que la garantie de représentation joue en leurs faveurs. Que la prison demeure une exception!

Je ne vais pas montrer l’aéroport de mon village avec la main gauche. Mais bon. Que les enquêtes en cours donnent vite les résultats. Autrement, c’est bizarre… Donc comme ça, un ado de 17 ans est sorti de nulle part pour se retrouver dans le train d’atterrissage d’un avion… Eh…

’Esprit charognard, sors de ces corps! Le jour il y aura un problème, je vous tiendrai informés.’’

L’affaire a défrayé la chronique toute la journée du jeudi 9 janvier 2020: la graduation de la fille du ministre de l’Enseignement supérieur célébrée sur les réseaux sociaux. La pauvre, elle s’est retrouvée au centre de la polémique malgré elle. Elle n’y est pour rien. Elle a décroché son diplôme. Il faut la féliciter.
Par contre, la communication faite par son père ou le community manager de son père est inappropriée. Donc, lui, il est patron des universités en Côte d’Ivoire, mais il célèbre la formation à l’extérieur? C’est le message qu’il voulait passer? Il s’est mis un doigt dans l’œil en fait. Enfin…

Vous là m, ne m’appelez plus. Ma tantie est là et bien là. La grande chancelière ce jeudi 9 janvier 2020, la cérémonie de décoration des forces vives de la Nation.
Esprit charognard, sors de ces corps! Le jour il y aura un problème, je vous tiendrai informés.

Le titre est de la rédaction

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )