[Frontière Côte d’Ivoire-Burkina] Des militaires tués dans une lourde attaque à Kofolo (Ferkéssédougou)

[Frontière Côte d’Ivoire-Burkina] Des militaires tués dans une lourde attaque à Kofolo (Ferkéssédougou)

Il y a de cela quelques semaines, pour la première fois, des troupes ivoiriennes et burkinabè ont mené conjointement, un raid de plusieurs jours dans le nord de la Côte d’Ivoire et le sud du Burkina pour enrayer la progression des groupes islamistes armés.

Kofolo, 11-06-2020 (https://crocinfos.net/) Des hommes lourdement armés non encore identifiés, ont lancé une violente attaque contre une base de l’armée ivoirienne à la frontière Côte d’Ivoire-Burkina, ce jeudi 11 juin 2020.

D’après les informations qui nous parviennent de sources concordantes, l’assaut contre la position de l’armée ivoirienne située à Kofolo, à 140 km de Ferkéssédougou, sur la route de Kong,  a été lancée très tôt ce jeudi, aux environs de 04h du matin, heure locale.

Même si pour l’heure aucun bilan officiel n’est disponible, nos mêmes sources annoncent cependant 12 morts dont 11 militaires et 01 gendarme. 06 blessés et 02 gendarmes portés disparus, sont également à déplorer côté ivoiriens. Un assaillant a été aussi abattu lors des échanges de tirs.

Ce lourd bilan côté soldats ivoiriens donne de quoi s’inquiéter d’autant plus que pour l’heure, l’on ignore les motivations réelles des auteurs de cette attaque meurtrière.

En attendant que des sources officielles viennent confirmer ces informations et apporter plus de précisions sur cette situation, il faut dire que le nord ivoirien est depuis un bon moment sous la menace d’attaque terroriste.

Il y a de cela quelques semaines, pour la première fois, des troupes ivoiriennes et burkinabè ont mené conjointement, un raid de plusieurs jours dans le nord de la Côte d’Ivoire et le sud du Burkina pour enrayer la progression des groupes islamistes armés.

Le bilan officiel de l’opération, communiqué le 25 mai par les autorités des deux pays, fait état d’une base terroriste démantelée côté Burkina, de 8 terroristes tués, de 24 suspects arrêtés par les forces burkinabè et 14, par les Ivoiriens. Les deux pays se sont félicités de ces résultats obtenus grâce à l’opération “Comoé 2020’’.

Georges Kouamé

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )