‘’L’avatar Christ Yapi ne peut pas être assimilé à un journaliste’’, selon Fernand Dedeh

‘’L’avatar Christ Yapi ne peut pas être assimilé à un journaliste’’, selon Fernand Dedeh

Fernand DédehTagro, journaliste, formateur et consultant, était l’invité, sur la plateforme whatsapp « Univers Numérique » du Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire le dimanche 18 avril 2021.

Abidjan, le 19-04-2021 (crocinfos.net) « De toutes les formations que j’ai reçues, nulle part il m’a été dit qu’un journaliste annonce d’avance les faits qui ne sont pas encore arrivés. Pourquoi assimiler l’avatar CY a un journaliste ? Comment expliquez-vous  cela ? ». C’est en substance ce qu’on peut retenir de l’intervention de Fernand DédehTagro, journaliste, formateur et consultant, le dimanche 18 avril 2021, sur la plateforme whatsapp « Univers Numérique » du Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire.

Invité de la 8ème Session de « La Quinzaine du numérique », une tribune bimensuelle sur cette plateforme, M. Dedeh s’est prêté, sans faux fuyants, aux questions de ses confrères autour du thème : « L’avatar Chris Yapi : menace ou opportunité pour le journalisme en Côte d’Ivoire ».

‘’Un avatar peut être un journaliste qui se couvre du manteau de l’anonymat pour échapper à la guillotine ou à la prison’’

‘’Un avatar peut être un journaliste qui se couvre du manteau de l’anonymat pour échapper à la guillotine ou à la prison’’

« Un avatar peut être un journaliste qui se couvre du manteau de l’anonymat pour échapper à la guillotine ou à la prison. Mais un journaliste n’est pas un avatar. Un journaliste est protégé par la loi, et donc doit décliner son identité. Même quand il a un pseudo, il ne peut en avoir qu’un seul et connu des autorités en cas de poursuite judiciaire », a insisté le journaliste chroniqueur sportif et blogueur.

Toutefois, l’ex-journaliste de la RTI admet que « Christ Yapi est un avatar suffisamment introduit, (…) très bien introduit, et qui connaît bien les rouages du pouvoir et les hommes ; soit, pour avoir été à l’intérieur du système, soit pour avoir des connexions et des amitiés fortes dans le système ».

« Le journaliste a un métier qui a ses règles. Il les applique. Il doit collecter l’information, la recouper avec des sources crédibles, la hiérarchiser et la mettre à la disposition de son public. Le journaliste doit informer et éclairer l’avatar. Il peut utiliser les pistes ouvertes par un internaute. Pas les subir »

« Il (Chris Yapi) dit des choses qui ne sont pas forcément fausses, qui sont vraisemblables. Parfois, il donne l’impression de brouiller les pistes pour ne pas conduire à ses sources d’informations mais certaines informations ont le parfum des comptes-rendus des réunions stratégiques au sommet », a en outre commenté le conférencier.

S’adressant à ses confrères, Fernand Dédeh les a exhortés à ne pas être « à la remorque d’un avatar ».  « Le journaliste a un métier qui a ses règles. Il les applique. Il doit collecter l’information, la recouper avec des sources crédibles, la hiérarchiser et la mettre à la disposition de son public. Le journaliste doit informer et éclairer l’avatar. Il peut utiliser les pistes ouvertes par un internaute. Pas les subir », a-t-il clarifié.

Pour Fernand Dedeh, Chris Yapi mène un combat de déconstruction de l’image du pouvoir ivoirien. « Il n’est pas dans les règles du journaliste. Il fait un beau mélange de genres… Tout y passe! Il mène carrément le combat contre le pouvoir, particulièrement contre ADO (Alassane Ouattara) et surtout tous ceux qui sont susceptibles de viser la succession de ce dernier », a-t-il estimé.

La 9ème session de la Quinzaine du Numérique se tiendra le dimanche 02 mai 2021  avec pour thème : « Management des médias par les détails: l’exemple de l’entraîneur de foot Marcelo Bielsa », et comme invité Dr David Youant, enseignant et PDG de l’agence de presse Alerte Info.

Sercom Repprelci

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )