Le nouvel or ivoirien (Simple avis)

Le nouvel or ivoirien (Simple avis)

Après l’or brun (café), l’or blanc (coton), l’or noir (pétrole découvert entre 1976 et 1977), voilà un autre or, l’or baoulé. Actuellement, il a le carat le plus élevé sur le marché tant local que mondial, environ 25 carats.

Et chaque semaine, des orpailleurs d’un nouveau genre venus d’ici, pas de l’étranger, pas armés d’armes mais armés de fortes sommes d’argent investissent villages, campements et hameaux des plus enfouis, même dans les forêts classées à la recherche du nouveau métal précieux.

‘’Après l’or brun (café), l’or blanc (coton), l’or noir (pétrole découvert entre 1976 et 1977), voilà un autre or, l’or baoulé.’’

Les deux négociants les plus en vue, retenus par la société PDHR, sont cette fois du centre. Sinon pour les autres directions importantes, ce sont les enfants du Nord. Cette fois aussi, ils opèrent en toute légalité et l’extraction en toute transparence. Car chaque semaine, la production d’or obtenue est présentée à la télévision, une partie enveloppée de tissus PDHR frappés de l’effigie du tout-puissant PDG et son maître formateur dont il est, selon les hommes du milieu des affaires, le digne successeur. En tout cas, les orpailleurs sont très actifs sur le terrain, surtout ÉDÉMA et NOJEANT. Chaque fin de semaine, ils viennent à la télé exposer le fruit de leur travail de fourmi dans les zones aurifères.

Aujourd’hui, pour l’intérêt qu’on porte à cet or très demandé sur le marché, le président directeur général de la société PDHR se rend lui-même sur le terrain en vue de booster la production et accroître le tonnage. Car on a besoin de beaucoup d’or baoulé en cette période électorale où la Grande chancelière et le ministre de la Fonction publique doivent utiliser beaucoup de médailles.

‘’Baoulé est devenu or, surtout son brut parce que facilement malléable. Personne ne connaît le jour de son jour vraiment.’’

Le président de la société est donc sur le terrain pour aller dire merci de vive voix à la principale propriétaire terrienne, la féliciter chaleureusement et négocier afin qu’elle fournisse exclusivement à sa société tous les autres sites d’or dont elle dispose.

Pour ce faire, on a déployé les grands moyens. Toutes les artères du village de la dépositaire des terres sont relookées, toutes les têtes couronnées du pays seront présentes, avec à leur tête tous les dignitaires de la République. Et la cérémonie, comme une visite d’État, sera retransmise en direct sur « la chaîne qui rassemble ».

Baoulé est devenu or, surtout son brut parce que facilement malléable. Personne ne connaît le jour de son jour vraiment. Si vous voyez Vieux Ménêkrè, je le salue.

Par Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )