Le Tchad face au ‘’désordre’’

Le Tchad face au ‘’désordre’’

Depuis la mort du président-maréchal Idriss Déby Itno, le 19 avril, le Tchad est plongé dans ‘’le désordre’’ comme l’avait prédit l’ex-président tchadien.

Abidjan, le 27-04-2021 (crocinfos.net) Depuis la mort du président-maréchal Idriss Déby Itno, le 19 avril, le Tchad est plongé dans ‘’le désordre’’ comme l’avait prédit l’ex-président tchadien.

La police tchadienne a dispersé à coups de gaz lacrymogène des manifestants sporadiques à l’appel de l’opposition et de la société civile à N’Djamena contre la junte qui a pris le pouvoir après la mort du président Idriss Déby Itno.

Ce sont au moins deux morts dans des manifestations contre l’armée qui ont été enregistrés. « Il y a eu un mort à Moundou, décédé ce matin dans les manifestations, nous n’avons pas encore les circonstances exactes du décès, c’est un jeune de 21 ans », a annoncé par téléphone Ali Kolla Brahim, le procureur de la République de la deuxième ville du Tchad, Moundou, à quelque 400 km au sud de N’Djamena.

Le ‘’désordre’’ qu’avait prédit Idriss Itno Deby dans une vidéo, relayée sur les réseaux sociaux et diversement interprétés, souventes fois qualifiés de ‘’rumeurs’’, a été repris dans plusieurs discours aux obsèques du Maréchal Idriss Deby, le 23 avril 2021 est une réalité. « Vous avez vu un jour, un chef d’État prendre une arme et allez se battre ? Vous croyez que je l’ai fait parce que je suis brave ou parce que je suis courageux? Non. Je l’ai fait parce que j’aime ce pays et je ne voudrais pas que le désordre s’installe dans ce pays. Donc, j’ai préféré aller mourir sur le terrain et ne pas voir le désordre qui s’en suivra».

Le Conseil militaire de transition (CMT) dirigé par le fils du défunt, le général Mahamat Idriss Déby a ‘’braqué’’ la Constitution, dissous le gouvernement et l’Assemblée nationale, avec le soutien de l’UA, de la France et de plusieurs pays dits démocrates. Ce, promettant des ‘’élections libres et démocratiques’’ dans 18 mois et a pris le titre de Président de la République et chef suprême des Armées.

Le ‘’dictateur’’ devenu ‘’homme courageux’’ après son assassinat laisse un pays où les intérêts des pays comme la France vont plonger le Tchad et l’Afrique subsaharienne dans le chao.

Bienvenue R. Kwado

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )