L’école, la vie chère, élections à la FIF

L’école, la vie chère, élections à la FIF

Des nouvelles du pays de ton Camarade, l’Ecole, la vie chère, les élections à la fédération ivoirienne de football, le 23 avril 2022 font l’actualité.

Abidjan, le 12-4-2022 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Des nouvelles du pays de ton Camarade, l’Ecole, la vie chère, les élections à la fédération ivoirienne de football, le 23 avril 2022 font l’actualité

« Comment faire briller l’Ecole ivoirienne »? Une partie de la réponse se trouvait dans « les Etats généraux de l’Education nationale et de l’Alphabetisation », a répondu Petromax. « Les Etats Généraux de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation ont pour objectif premier et primordial de co-construire un pacte social durable, en faveur d’une école ivoirienne centrée sur la réussite des élèves et l’appropriation des valeurs de la République », selon Le Blanc de la Mé. Réussite à l’école et appropriation des valeurs de la République parce que souligne JPA, « nos enjeux pour l’avenir sont extraordinairement exigeants. ».

La réponse aux enjeux exigeants du pays se trouvent à l’Ecole. Dans la formation. Dans la qualité de la formation. Dans l’environnement de la formation. Dans l’amélioration des conditions de vie et travail des acteurs, tous les acteurs du système.
Ce n’est pas la première fois que la Côte d’Ivoire organise des États généraux de l’Ecole. Il y a eu 1977, 1985, 1993 et 1994. Chaque époque avait ses réalités. Chaque concertation a apporté une réponse ou une partie de la réponse du moment pour insérer l’Ecole dans l’évolution de la société.
Les États généraux de 2022 ont leur substrat: « L’éducation n’est pas une dépense mais plutôt un investissement. ».
Les personnalités retenues pour valider le document final le savent: l’Ecole est la pierre angulaire de la société. Et les projections des planificateurs en disent long: 34 millions d’Ivoiriens.nes d’ici 2030, 400 mille jeunes chaque année sur le marché, huit millions d’emplois a créer en dix ans pour insérer les jeunes dans le tissus social et économique.

Concertation sur l’Ecole. Concertation aussi sur la cherté de la vie en Côte d’Ivoire. Quand les Ivoiriens.nes mettent de côté leurs états d’âme pour parler franchement et sincèrement des questions qui divisent et fâchent, il y a toujours un début de solution. L’organisation de la société civile, Alternative citoyenne projetait une « opération ville morte » pour le 15 avril 2022. Certains haussaient les épaules: « elle va aller où avec ça »? « Si la responsable de cette organisation s’amuse, elle retourne en prison ».
Le ministre du Commerce a compris. Il est au service de tous.tes les Ivoiriens.nes. Il a mis en place un groupe de travail tripartite, Conseil national des Consommateurs, Fédération nationale des associations des consommateurs et Alternative citoyenne. Premier tour de table et levée du mot d’ordre. « Pour laisser la place au dialogue et aux échanges dans un esprit apaisé. ».

En Sport, focus sur l’assemblée générale élective à la fédération ivoirienne de football. En attendant la publication définitive de la liste des candidats retenus, le 15 avril 2022, chaud, dans les coulisses et mobilisation des différents états-majors. La presse africaine et mondiale s’intéresse particulièrement à ces élections. Les Ivoiriens sont dans les questions de Pro-Pro. Les débats font rage. Comme un match de football, l’ambiance avant le match est électrique. Ceux qui sont concernés par l’élection, candidats et électeurs sont au Vert. Les Djahiris, les Kpakpatos, ceux qu’un ancien dirigeant de l’Africa Sport d’Abidjan a appelé les « gens qui aiment troubler l’eau pour mieux y nager », sont vent debout! Mais on s’en va à Yamoussoukro comme ça… Devandougou! Gadji ST JO, c’est ton bonjour qui est là, comme ça…

La chronique de Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )