[Lutte contre la Covid-19] Les FACI remettent des cache-nez à la Gendarmerie nationale et a la Police nationale

[Lutte contre la Covid-19] Les FACI remettent des cache-nez à la Gendarmerie nationale et a la Police nationale

Le général de division Kouame N’dri Julien, chef d’État-major général des armées adjoint a remis plus de 40.000 cache-nez à la Gendarmerie nationale et à la Police nationale de Côte d’Ivoire, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, à Abidjan, lundi 25 mai 2020.

Le magasin central du commissariat des armées, sis au Camp Gallieni au plateau, lieu, où le ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed BAKAYOKO, avait ordonné, fin avril dernier, la confection de 200.000 masques a servi de cadre de remise des cache-nez aux commandements de la Gendarmerie nationale et de la Police Nationale.

Capture 2

Le général de brigade, Kouassi Kaunan Stanislas a réceptionné la dotation de la Gendarmerie nationale

Capture1 1

Le contrôleur général de Police, Yao Kouamé Joseph a réceptionné celle de la Police

Depuis le 10 avril dernier, les Forces armées de Côte d’Ivoire sont engagées dans la confection des cache-nez réutilisables, qui sont à la phase de distribution. Ce, dans le cadre du respect des mesures barrières édictées par le gouvernement ivoirien, notamment le port obligatoire du cache-nez.

L’opération a été présidée par le général de division, Kouamé N’Dri Julien, chef d’État-Major général des armées adjoint. Le N°2 des FACI a remis 42.000 cache-nez (à raison de 21000 par grand commandement) en guise de soutien des armées aux actions de sécurisation des personnels des Forces de Défense et de Sécurité engagés aux côtés des populations. Une action qui s’inscrit dans le strict respect du port du cache-nez.

Fin avril dernier, le ministre d’État, ministre de la Défense avait visité cette unité de confection à qui, il avait recommandé de confectionner à termes 200.000 masques, moyens efficaces pour réduire la propagation de la pandémie à coronavirus.

Quant aux entités récipiendaires, la Gendarmerie nationale était représentée par le général de brigade, Kouassi Kaunan Stanislas et la Police nationale par le contrôleur général de Police, Yao Kouamé Joseph.

C’est le 11 mars 2020 que la Côte d’Ivoire a connu son premier cas de coronavirus. Deux mois plus tard, le pays enregistre 2.376 cas confirmés, 1.219 guéries, 1.127 cas actifs et 30 décès. Face à la situation, le Conseil national sécurité (CNS) a instauré la mesure du port de masque obligatoire.

Cette action apparaît comme la contribution des Forces de Défense et de Sécurité engagées auprès de la population dans la lutte contre la pandémie à Coronavirus.

Reportage Bipa

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )