[Niger] Première attaque terroriste sous le président Mohamed Bazoum

[Niger] Première attaque terroriste sous le président Mohamed Bazoum

Le Niger a été de nouveau la cible d'attaques terroriste qui ont fait 58 morts dans l'Ouest du pays, près du Mali, le 15 mars 2021. Ce sont les premières violences depuis l'élection du président Mohamed Bazoum le 21 février

Abidjan, le 17-03-2021 (crocinfos.net) Le Niger a été de nouveau la cible d’attaques terroriste qui ont fait 58 morts dans l’Ouest du pays, près du Mali, le 15 mars 2021. Ce sont les premières violences depuis l’élection du président Mohamed Bazoum le 21 février.

Une attaque terroriste survenue près de la localité de Banibangou, dans la région de Tillabéry, dans l’ouest du pays a entrainé la mort d’environ 58 personnes.

Selon plusieurs médias, de source sécuritaire, l’attaque a été perpétrée lundi sur deux axes, deux routes qui relient Banibangou à Chinagoder d’une part et à Darey-Dey d’autre part. Les victimes de l’attaque terroriste sont des villageois qui revenaient du marché hebdomadaire de Banibangou, près de la frontière avec le Mali. Leur véhicule a été intercepté puis mis à feu par les hommes armés qui les auraient tous abattus.

‘’Située dans la zone dite des ‘’trois frontières’’ entre Niger, Burkina et Mali, la région de Tillabéri est depuis des années le théâtre d’attaques sanglantes de groupes djihadistes et demeure instable, malgré d’importants efforts pour tenter de la sécuriser’’

‘’Il y a eu une vingtaine de tués’’, a rapporté un habitant d’un village. ‘’Ce sont des gens qui étaient venus au marché de Banibangou’’, l’un des plus importants marchés hebdomadaires de la région, ‘’et qui se dirigeaient vers Chinégodar’’, a affirmé un autre villageois sans avancer de bilan. Un élu local et une source préfectorale ont assuré ‘’être au courant d’attaques’’, mais sans pouvoir donner de bilan ni les circonstances de ces attaques.

Dans cette zone instable, d’autres attaques ciblant des villages ont été perpétrées dans la soirée de lundi par ‘’des bandits armés’’, qui ont fait ‘’une trentaine de tués’’, selon une source sécuritaire. Ces attaques n’ont pas été confirmées par le gouvernement dans l’immédiat.

Située dans la zone dite des ‘’trois frontières’’ entre Niger, Burkina et Mali, la région de Tillabéri est depuis des années le théâtre d’attaques sanglantes de groupes djihadistes et demeure instable, malgré d’importants efforts pour tenter de la sécuriser.

Pour la première sous le pouvoir de Mohamed Bazoum, les groupes djihadistes se signalent de la triste manière depuis son élection à la tête du Niger le 21 février 2021.

Bienvenue R.Kwado

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )