[Port-Bouët] Le Conseil constitutionnel va-t-il spolier Siandou Fofana de sa victoire ?

[Port-Bouët] Le Conseil constitutionnel va-t-il spolier Siandou Fofana de sa victoire ?

Les législatives du 06 mars dernier n’ont pas encore dit leur dernier mot. Bien que la Commission électorale indépendante (CEI) ait proclamé les résultats provisoires, on doit attendre au dernier ressort la proclamation définitive du Conseil Constitutionnel.

Abidjan, le 23-03-2021 (crocinfos.net) Les législatives du 06 mars dernier n’ont pas encore dit leur dernier mot. Bien que la Commission électorale indépendante (CEI) ait proclamé les résultats provisoires, on doit attendre au dernier ressort la proclamation définitive du Conseil Constitutionnel. Dans les communes où il y a eu contestation comme Port-Bouët, les populations retiennent leur souffle puisque le duel entre Emmou et Siandou n’est pas encore totalement fini. Dans les différentes localités de la commune, on attend fermement la décision Conseil constitutionnel.

Mais durant les élections et le moment de la proclamation provisoire des résultats par la CEI, une chose a attiré notre attention. Alors que Siandou a été proclamé vainqueur dans les bureaux de vote et aussi par la CEI locale, Emmou, criait qu’il avait gagné et s’est précipité d’envoyer des PV douteux à la CEI. Des indiscrétions font état de ce qu’il aurait présenté des PV fabriqués de toutes pièces à la CEI pour faire valider sa victoire à qui veut l’entendre. Sachant bien ce qui se tramait à la CEI, il a, au même moment, déclaré qu’il a gagné et a mis son réseau en branle pour faire du ‘‘vuvuzela’’ sur les réseaux sociaux. Alors que Siandou selon les vrais résultats a gagné à 8000 voix de différence par rapport à son adversaire Emmou. C’est ainsi que la CEI a demandé à Siandou d’apporter les PV des bureaux de vote pour vérification. Bizarre, n’est-ce pas ? Puisque normalement, ce sont les représentants des bureaux de vote de la CEI locale qui sont censés renvoyer les PV à la CEI.

’Mais, le Conseil constitutionnel va-t-il spolier Siandou de sa victoire à de Port-Bouët au profit de Emmou après tout ce traficotage ?’’

Faisons ce simple calcul. En 2018, Emmou n’était pas aux commandes de toute la commune de Port-Bouët, il n’était pas député, mais il s’en est sorti avec 10.000 voix de différence. Maintenant qu’il est aux commandes de la commune et de l’instance dirigeante du PDCI à Port-Bouët, comment comprendre qu’il puisse gagner avec une différence de 1000 voix ? Il y a sûrement quelque chose qui cloche quelque part. C’est parce que Emmou s’est précipité d’envoyer des PV fabriqués à la CEI pour déclarer sa fausse victoire sans attendre les résultats officiels de la commission. Il a jeté le flou sur les vrais résultats avec ses pv tronqués. C’était juste pour faire avaler la forfaiture orchestrée que Emmou Sylvestres a réagi ainsi.

Mais, le Conseil constitutionnel va-t-il spolier Siandou de sa victoire à de Port-Bouët au profit de Emmou après tout ce traficotage ?

Si jamais cela arrivait, ne risque-t-on pas d’embraser la commune ?

C’est le lieu d’interpeller le Conseil Constitutionnel à faire preuve de sagesse, et à évaluer les risques que cela pourrait causer dans la commune. Nous espérons que le Conseil des Sages usera de toutes ses connaissances et expériences pour donner les vrais résultats issus des urnes dans la commune de Port-Bouët pour la sauvegarde de la paix. Il y va de l’intérêt de tous.

Une collaboration extérieure de Koffi Kan Narcisse

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )