‘’Que Dieu accorde la santé à tous les malades’’ (Par Fernand Dedeh)

‘’Que Dieu accorde la santé à tous les malades’’ (Par Fernand Dedeh)

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Silence, rumeurs et prières. Les temps sont gris. La maladie installe une situation de fait, au sommet de l’Etat, un vide institutionnel ou disons, une gouvernance par intérim. Ton camarade lui-même, a des raisons de s’interroger et de s’inquiéter. Il tient, ferme certes, la barre. N’empêche, il reste un homme. Et voir ainsi la succession des faits pour le moins inédits à de quoi, troubler son humaine condition. La vie ne lui laisse aucun répit. Le sort ne lui a pas laissé une période de grâce depuis la présidentielle 2020. Il n’a toujours pas désigné de vice-président, conformément à la constitution, les présidents des deux chambres du Parlement sont aux abonnés absents pour raisons de maladie, le premier ministre en France pour des examens médicaux. La République au ralenti.

Silence, rumeurs et prières. Les temps sont gris

Silence, rumeurs et prières. Les temps sont gris

Quand les humains ne trouvent pas de réponses aux questions qu’ils se posent, ils se tournent et s’abandonnent à Dieu. Prières et louanges. Les cellules activées. La 13ème édition du Giga Maoulid d’Abidjan, est tombée à point nommé. Les fidèles ont prié pour la consolidation de la Paix Côte d’Ivoire pour que Dieu accorde la santé à tous les malades.

Les chrétiens sont dans la période du carême. Une période pendant laquelle, les chefs religieux rappellent le basique de la conversion. « Le processus de conversion nous invite à soigner l’Etre de l’intérieur. N’affichons pas ce qui n’est pas dans notre cœur, comme le font les hommes politiques qui se haïssent et se serrent les mains, sourire aux lèvres. »

Dans cette ambiance plutôt morose, la Côte d’Ivoire se prépare pour les législatives du 6 mars 2021. Une chose est sûre, la politique aimante les Ivoiriens. Ils sont nombreux, les jeunes qui se sont alignés pour espérer porter le message du renouvellement de la classe politique à l’Assemblée nationale.

La campagne s’ouvre officiellement, le 26 février 2021. En attendant, sur le terrain, la pré-campagne. Les candidats rivalisent d’imaginations pour capter l’attention des électeurs. Tournois de football, visites dans les villes, villages et quartiers. Danses populaires.

Je voudrais saluer l’élégance politique en cours dans la commune du Plateau. Des candidats ont volontairement choisi de signer une charte de la non-violence pendant la campagne électorale et invité les électeurs au respect des résultats sortis des urnes. C’est un message fort de ce qu’il est possible de faire la politique autrement en Côte d’Ivoire. Il faut espérer que tous les candidats adhèrent à la charte. Et que l’exemple du Plateau fasse tâche d’huile partout en Côte d’Ivoire.

‘’Quand les humains ne trouvent pas de réponses aux questions qu’ils se posent, ils se tournent et s’abandonnent à Dieu. Prières et louanges. Les cellules activées’’.

Je note malheureusement que l’un des candidats est toujours maintenu en prison. Il est qualifié pour la compétition selon la commission électorale indépendante et le conseil constitutionnel. Parle à ton camarade. Encore une fois. Des fois, il faut « savoir se faire violence pour garder le cap ». C’est la conclusion d’un prêtre à l’issue de la messe hebdomadaire ce dimanche 21 février 2021. Ouvrons nos cœurs à l’amour et au pardon. Les temps nous parlent, la Covid19 nous enseigne la fragilité de nos êtres.

Tiens, à propos de la Covid19. Continuons à respecter les mesures-barrières. Le gouvernement annonce la présence au port d’Abidjan, d’un navire ayant à son bord plusieurs cas de Covid19. Il a demandé une escale de précaution. « Un cordon sanitaire a été établi dans le périmètre de stationnement du bateau par les autorités médicales ivoiriennes en vue de mettre en œuvre le protocole en la matière. ».

Encadré

CAF: Tous les candidats ont la même ambition pour le football africain…

Jour J-18. L’élection à la présidence de la CAF tient en haleine, l’opinion sportive africaine et mondiale. Les candidats qualifiés sont actifs sur le terrain. Les dernières nouvelles de la campagne, l’Ivoirien Jacques Anouma est à Dakar au Sénégal. Il tente d’obtenir le consensus autour d’un candidat dans la zone ouest-africaine. Nous l’avons appris ce dimanche 21 février 2021, le Sud-africain Patrice Motsepe et le président de la FIFA étaient à bord du même jet privé pour le Cap, où les attendait le chef de l’Etat, Cyril Ramaphosa.

Campagne sportive couplée à la campagne diplomatique. Sport, politique et diplomatie vont de pair. Les candidats, à l’exception du Sud-africain, ont fait connaître leurs projets respectifs. Sur le papier, alléchants. Tous nourrissent l’engagement fort, de sortir le football africain de l’ornière. Les problèmes sont connus. Les obstacles aussi. Restent la volonté, le leadership, l’entre-gent, l’expérience et l’expertise pour atteindre les objectifs.

Gianni Infantino séjourne sur le continent africain depuis une dizaine de jours. Il a successivement visité la Mauritanie, le Sénégal, le Rwanda, le Congo, la RDC et l’Afrique du Sud. La plupart des pays visités abritent des centres de développement du football de la FIFA. En RDC, le président de la République et le président de la FIFA se sont accordés sur l’idée d’une compétition des écoles pour développer le football à la base.

Trois des pays visités, Mauritanie, Sénégal et Afrique du Sud, présentent des candidats à la présidence de la CAF. Jacques Anouma avait alors invité le vendredi 19 février 2021, le président de la FIFA à se rendre aussi en Côte d’Ivoire pour éviter les suspicions. Pas sûr d’être entendu. La crise dans le football ivoirien est une grosse tâche noire.

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )