Reporté, le match Stade-Africa se jouera-t-il sous la forte pluie?

Reporté, le match Stade-Africa se jouera-t-il sous la forte pluie?

Pelouse totalement trempée, rue principale transformée en lagune, l’eau au niveau du genou d’un homme d’au moins 1,76 m. Évidemment, les conséquences sont connues: le match Stade-Africa comptant pour la 21e journée de la Ligue 2, finale de la poule B, n’est pas allé à son terme.

Abidjan, le 21-6-22 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Le deuxième round du match Stade d’Abidjan-Africa Sport se jouera sans moi. La piscine Ébrié de Marcory Robert Champroux a eu raison de moi et mis la Souveraineté hors-service.

287647773 5730363066976656 5849830325880311950 n

La pelouse du stade Robert Champroux, le lundi 20 juin après la pluie

La météo prévoyait ce lundi, des pluies faibles et modérées. Elle est formelle: au regard des données techniques et mesurables recueillies, la pluie tombée le lundi 20 juin 2022, est classée dans la catégorie faible et modérée. Malgré tout, le stade Robert Champroux n’a pas supporté. Pelouse totalement trempée, rue principale transformée en lagune, l’eau au niveau du genou d’un homme d’au moins 1,76 m. Évidemment, les conséquences sont connues: le match Stade-Africa comptant pour la 21e  journée de la Ligue 2, finale de la poule B, n’est pas allé à son terme. L’arbitre du match a fini par appliquer les règlements de la FIFA qui stipulent : « La durée de l’interruption (ou le cumul des arrêts) ne pourra excéder 45 minutes. Passé ce délai, le match sera définitivement arrêté et l’arbitre adressera un rapport à la commission compétente. Cette dernière décidera de faire rejouer ou non la rencontre. »

288732841 5730362386976724 1255507935816747070 n

Les joueurs et entraîneurs…

Ce n’était pas tout. La rue principale de la commune du « Maire choco » était totalement inondée. Résultat du manque de voies d’évacuation de l’eau de pluie. Bon, il saura justifier cette faiblesse majeure de son périmètre révélée par la pluie.

Le match, conformément au règlement de la compétition a été reprogrammé pour ce mardi 21 juin 2022. Or, la météo est formelle: « Des amas nuageux avec des pluies modérées ou fortes accompagnés de vents forts affecteront les régions suivantes: Tchologo, Poro , Bagoué Folon et Kabadougou et aussi Le District d’Abidjan et les régions voisines seront intéressés par des averses de pluies et des orages dans les heures à venir. ».

L’alerte a été donnée, déjà le lundi 20 juin 2022 et confirmée à 2h10min, ce mardi. Les informations qui fusent confirment des inondations en plusieurs endroits de la capitale économique du pays de ton Camarade. Croisons les doigts.

289012970 5730362956976667 5482678352215266422 n

…de l’Africa et du Stade

Et pourtant, quelle mobilisation au stade Robert Champroux. On connaissait l’attachement des membres Associés à leur club et à ses couleurs. La surprise est venue des supporters du Stade d’Abidjan. Ils sont sortis nombreux et ils étaient enthousiastes. « L’Africa Sport ne peut pas nous battre. » Les anciens joueurs étaient présents. Les sympathisants des Bleu et Rouge ont retrouvé une motivation supplémentaire. Ça donnait un stade Robert Champroux plein à craquer au point où la police a dû faire usage de gaz lacrymogène pour éloigner tous ceux qui étaient amassés à l’entrée principale. La pluie a volé au secours de la police.

Ils sont nombreux à s’interroger sur les dates de la coupe d’Afrique des nations en juin 2023. Chaque chose en son temps. Le patron de la Sodexam est membre du COCAN. La CAF elle-même, protège sa compétition. La Côte d’Ivoire saura prendre la bonne décision en temps opportun. Pour le moment, agissons pour respecter le cahier de charges de la confédération africaine de football.

Un mot sur la réconciliation nationale. Ton Camarade a été officiellement informé de la clause de cessation du statut de Réfugié pour les Réfugiés ivoiriens à compter du 30 juin 2022. Ce qui signifie que tous les Ivoiriens qui bénéficiaient jusque-là de la couverture du HCR et du statut de réfugiés n’auront plus ce droit. Cela s’entend que les conditions politiques au niveau national sont réunies pour le retour sécurisé des frères et sœurs qui ont dû se mettre à l’abri après la grosse crise postélectorale.

Il y a eu en effet, beaucoup d’efforts de part et d’autre. Les réfugiés étaient au départ, 300 mille. La grande majorité est retournée est pays. Selon les chiffres disponibles, il en reste encore 20 mille à l’extérieur. Certains ont trouvé mieux à faire dans leur exil et sont plutôt bien intégrés. D’autres continuent de craindre pour leur sécurité. C’est le cas notamment des anciens éléments des forces de sécurité et de défense. Ils ne connaissent pas leur sort. En effet, l’ordonnance d’amnistie de ton Camarade du 6 août 2018, qui a grandement décrispé la vie politique en Côte d’Ivoire, exclut au moins 59 soldats et officiers. Leur liste et leurs noms ne sont pas connus. Certains sont en détention prolongée depuis 2011, d’autres, en exil. Ces derniers veulent bien retourner au pays, mais au moins, qu’ils sachent à quelle sauce ils seront mangés.

De toutes les façons, tous les pas qui vont dans le sens du rassemblement des Ivoiriens sont à encourager. Parle à ton Camarade.

La chronique de Fernand Dédeh

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )