Rhdp, Alassane pour un 3e mandat je dis non ! (Mon point de vue)

Rhdp, Alassane pour un 3e mandat je dis non ! (Mon point de vue)

Alassane Dramane Ouattara (ADO), l’Américain, Alassane puissanci…Ce refrain doit émouvoir, doit rappeler des beaux moments d’une campagne inoubliable lors de laquelle rien n’était gagné d’avance.

Après deux mandats, le président des Ivoiriens, Alassane Ouattara (AO), a réalisé le ‘’miracle’’ peu attendu par ses adversaires politiques dans une Côte d’Ivoire en lambeaux après la crise post électorale de 2011.

Un travail d’hercule qui ne se raconte pas, mais s’admire. Il est critiqué, mais les faits sont là: ponts, voiries, écoles, eau potable, électricité, hôpitaux, etc. Humainement, Alassane Ouattara a réalisé dans un contexte difficile ce qu’il avait à faire. Il ne s’en ira pas avec toutes ces réalisations à Kong. C’est la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens qui gagnent.

En dix ans de travaux stressants au service du peuple, la fatigue appelle au repos. La logique recommande que ceux qui se réclament comme ses fils, ses proches collaborateurs qui ont appris à ses côtés prennent la relève.  Le président du Rhdp, Alassane Ouattara le sait.

‘’Sachez raison garder au moment où il est encore temps. Prenez vos responsabilités face à l’histoire.’’  

L’heure a donc sonné pour ceux qui sont restés humbles, respectueux, travailleurs et ‘’fidèles’’ de prendre la relève. M. Ouattara ne s’y oppose pas. Il a déjà tendu la perche en mars 2020. Ouvrez vos yeux, écoutez le battement de votre cœur, sachez lire entre les lignes. Vous gagnerez à lui ôter le poids qui lui donne l’insomnie.

La réunion du bureau politique du Rhdp à venir doit prendre en compte l’énergie déployée en dix ans par Alassane et la grande fatigue que cela a engendrée. Elle ne doit pas accoucher de la pression aveugle faite sur Alassane Ouattara en le brandissant d’être candidat à sa propre succession.

Sachez raison garder au moment où il est encore temps. Prenez vos responsabilités face à l’histoire. Le couple présidentiel a besoin de se retirer tranquillement des pressions pour prendre sa retraite et jouir pleinement de la belle vie après le palais.

Alasane Ouattara n’est pas arrivé au pouvoir pour prendre une revanche sur Bédié, mais sur l’opposant historique à Félix Houphouët-Boigny : Laurent Gbagbo. Il a relevé le défi et atteint son objectif. La course fut longue, parsemée de joie et de pleurs. Des actes déshumanisants comme l’exhumation du corps de sa génitrice, par exemple, l’ont aguerri.

‘’Vous faites désormais partie de ces Hommes de confiance pour avoir réalisé plusieurs chantiers de développement, qui enfoncent les plus sceptiques d’hier dans des critiques, souventes fois pas, non fondées.’’

Avec ses fidèles compagnons, la majorité d’entre vous, il a cru. Il a transformé ses pleurs en joie et son rêve en réalité. Aujourd’hui, on dira tout simplement qu’en Rhdp, vous vous êtes battus pour parvenir au pouvoir d’État.

‘’Vouloir, c’est pouvoir’’, dit-on. Mais quand on a des Hommes de confiance tout est possible. Vous faites désormais partie de ces Hommes de confiance pour avoir réalisé plusieurs chantiers de développement, qui enfoncent les plus sceptiques d’hier dans des critiques, souventes fois pas, non fondées.

On dit souvent en politique qu’on ne se fait pas de cadeau, mais cela ne veut pas dire que le politicien n’est pas sentimental. C’est d’ailleurs pour cela qu’Alassane Ouattara a proposé à Henri Konan Bédié qu’ils quittent la scène de la présidentielle pour la nouvelle génération.

‘’Le choix du candidat à la présidentielle d’octobre 2020, après la disparition brutale d’Amadou Gon Coulibaly, doit se faire sans émotion parce qu’Alassane Ouattara n’a pas de revanche à prendre sur son aîné, Henri Konan Bédié.’’

Ce vœu, qui est à ce jour, le vrai point de discorde entre les deux frères d’hier cache mal l’estime qu’Alassane garde pour son aîné, Bédié qui n’a ménagé aucun effort pour lui apporter son soutien au second tour de la présidentielle de 2010.

Le choix du candidat à la présidentielle d’octobre 2020, après la disparition brutale d’Amadou Gon Coulibaly, doit se faire sans émotion parce qu’Alassane Ouattara n’a pas de revanche à prendre sur son aîné, Henri Konan Bédié.

Il a joué sa partition de la scène de théâtre dans cette vie qui nous réserve souvent des surprises désagréables, surtout à un certain âge. Il y a une vie après le palais présidentiel, plus belle pourquoi pas quand on ne se reproche rien? Il faut savoir partir pour récolter les hommages de son vivant.

Militants de base Rhdp, Alassane Ouattara sera toujours utile à la Côte d’Ivoire. Préparez-lui une retraite de rêve plutôt que susciter,  encourager sa propre succession vaille que vaille. Le reste sera des commentaires qui vous rattraperont.

Amadou Gon Coulibaly, que la Terre de tes ancêtres te soit légère !

Sériba Koné

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )