[Situation sociopolitique en Guinée et au Mali] La CEDEAO admet des sanctions ciblées contre les nouvelles autorités militaires

[Situation sociopolitique en Guinée et au Mali] La CEDEAO admet des sanctions ciblées contre les nouvelles autorités militaires

Abidjan, le 08-11-2021 (crocinfos.net) Ce dimanche 07 novembre 2021, à Accra, les Chefs d’État des pays membres de la CEDEAO, ont statué sur la situation de la Guinée et du Mali, lors de leur sommet extraordinaire.

En effet, après examen, la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a décidé ce dimanche, à Accra, des sanctions individuelles contre les nouvelles autorités des deux pays.

Toutefois, au cours de ce sommet,  il a été question du respect des délais fixés pour la tenue des élections présidentielles devant conduire à un pouvoir civil à Bamako comme à Conakry.

A ce sujet, il a été fait mention d’une lettre officielle par laquelle le gouvernement malien a annoncé qu’il ne peut pas tenir les élections présidentielles et législatives en février 2022, comme initialement prévu. Une note, qui a déplu au plus haut sommet de l’organisation sous-régionale.

A l’en croire une source officielle, les dirigeants de la CEDEAO ont décidé à l’issue de leur réunion à huis clos, du durcissement des sanctions individuelles contre les militaires au pouvoir au Mali et en Guinée.

Par ailleurs, une note officielle portant les décisions prises par les dirigeants de la CEDEAO sera publié dans les prochaines heures, afin d’éclairer davantage l’opinion publique sur les sanctions entérinées contre les principaux dirigeants du Mali et de la Guinée.

Franck-Médard KOFFI

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )