[Vœux du nouvel] Bédié et l’opposition invitent au dialogue national (communiqué)

[Vœux du nouvel] Bédié et l’opposition invitent au dialogue national (communiqué)

Le président du Pdci-Rda, président de la Coalition des plateformes et partis politiques de l’opposition ivoirienne, Henri Konan Bédié présente ses vœux de nouvel en invitant au dialogue national qui, pour lui, paraît la seule voie indiquée pour sortir la Côte d’Ivoire de l’impasse

Abidjan, le 31-12-2020 (https://crocinfos.net/) Le président du Pdci-Rda, président de la Coalition des plateformes et partis politiques de l’opposition ivoirienne, Henri Konan Bédié présente ses vœux de nouvel en invitant au dialogue national qui, pour lui, paraît la seule voie indiquée pour sortir la Côte d’Ivoire de l’impasse.

Dans un communiqué de presse du 31 décembre 2020, Henri Konan Bédié et l’opposition appellent au dialogue national. « Tous ensemble, impliquons-nous avec force et amour dans la préparation et la mise en œuvre de cet important cadre pour la recherche de solutions pour une paix durable dans notre pays », déclare-t-il.

Par ailleurs, le président de la Coalition des plateformes et partis politiques de l’opposition ivoirienne déplore que le fait que l’année 2020, n’ai pas été pour le peuple ivoirien celle du rendez-vous de la réconciliation politique et sociale, de la consolidation du vivre ensemble, de la démocratie et de l’espoir. « Malheureusement, bien au contraire, l’année 2020 qui finit, a marqué notre peuple par ce qu’elle lui a apporté de souffrances, de violences et d’injustices », déplore-t-il.

Il s’est attaqué à la pandémie de la Covid-19, qui a obligé à la distanciation sociale et mis à genou la plupart des économies, en particulier celles des pays les moins développés comme la Côte d’Ivoire. À en croire M. Bédié, le Plan de sauvetage de 1.700 milliards de FCFA initié par le Gouvernement n’a été, en réalité, qu’une simple annonce sans effets. « En conséquence, les petites et moyennes entreprises, ainsi que le secteur informel et le monde rural sont plongés dans un naufrage sans nom », indique-t-il, martelant, par ailleurs « c’est une réalité que notre vie sociale est en forte régression. Les organismes internationaux nous confirment que nous ne sommes pas dans un « imaginaire » comme les dirigeants actuels veulent nous le faire croire ».

Le président du Pdci-Rda dresse un sombre point de ce qu’il qualifie de ‘’ la tentative obstinée de démolition de l’État de droit’’ : « le pouvoir Rhdp a usé d’actes de menaces de tout genre, notamment la violation de notre constitution, la violence physique et morale, l’atteinte aux libertés des citoyens, y compris des pressions sur les opposants et sur la majorité silencieuse que sont les Ivoiriens ».

Henri Konan Bédié évoque la violence inouïe qui a caractérisé la période pré et post-électorale occasionnant des pertes en vies humaines, en nombre de blessés et de détenus extrajudiciaires. Il rend hommage à tous ces jeunes, femmes et hommes qui sont tombés au combat, ‘’les mains nues’’. Et soutient que la nation n’oubliera jamais ‘’ses martyrs’’. Quant aux détenus politiques et militaires, le président de la Coalition des plateformes et partis politiques de l’opposition ivoirienne exige sans condition, leur libération pour faciliter le dialogue national inclusif que j’ai préconisé au nom de l’ensemble de l’opposition ivoirienne.

Le chef de l’opposition ivoirienne note que ‘’la terreur’’ utilisée comme arme de combat par le régime actuel, n’a nullement entamé la combativité du peuple ivoirien qui, selon lui, a, malgré tout, donné au monde entier, un merveilleux exemple de ce que peut un peuple quand il a décidé de se défendre et surtout de défendre sa liberté, ses droits, son indépendance et son honneur. Il a salué ‘’cette majorité écrasante’’ d’hommes et de femmes, épris de paix et de démocratie, qui ont dit ‘’non’’ à la forfaiture du 31 octobre 2020, en s’opposant à plus de 90% à ce simulacre d’élections pour un 3ème mandat  inconstitutionnel : « Notre jeunesse brimée, martyrisée jusqu’au fin fond de nos hameaux, lutte pour une nation d’avenir, c’est-à-dire la nation de demain, la leur ! »

L’opposition appelle de tous ses vœux, une nation ivoirienne démocratique, humaniste et solidaire. Car, dit-elle ‘’en tant que démocrates, nous n’allons pas renoncer à ces valeurs.’’ « C’est pourquoi, nous devons demeurer déterminés pour poursuivre notre marche harmonieuse vers la construction d’un État de droit, d’une nation où règnent la justice, l’équité et l’égalité pour tous devant la loi ».

En revanche, il conseille au dialogue national qui lui paraît la seule voie indiquée pour sortir notre la Côte d’Ivoire de l’impasse : « Tous ensemble, impliquons-nous avec force et amour dans la préparation et la mise en œuvre de cet important cadre pour la recherche de solutions pour une paix durable dans notre pays. »

Bienvenue Rolande Kwado

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )