[Côte d’Ivoire Message à la nation] Alassane Ouattara propose et avance

[Côte d’Ivoire Message à la nation] Alassane Ouattara propose et avance

Le président de la République, Alassane Ouattara, a fait le bilan de l’année écoulée et partagé les défis et les enjeux pour la poursuite du développement socio-économique de la Côte d’Ivoire lors de son message à la nation du 31 décembre 2020.

Abidjan, le 1er -1er -2021 (https://crocinfos.net/) Le président de la République, Alassane Ouattara, a fait le bilan de l’année écoulée et partagé les défis et les enjeux pour la poursuite du développement socio-économique de la Côte d’Ivoire lors de son message à la nation du 31 décembre 2020.

À l’occasion du traditionnel message à la nation, qui marque le passage à la nouvelle année, Alassane Ouattara a procédé à la signature d’un décret accordant une grâce collective à environ 2000 condamnés pour des infractions mineures.

Il a réaffirmé son engagement à créer les conditions pour la mise en œuvre réussie de l’ambitieux programme de développement intitulé « une Côte d’Ivoire Solidaire », qui, selon lui, place chaque Ivoirienne et chaque Ivoirien au cœur de l’action de l’Etat. Au cours de ce nouveau mandat toujours contesté par l’opposition ivoirienne, il s’engage à donner la priorité à la consolidation du triptyque paix – sécurité – cohésion, à travers le renforcement des institutions, comme la justice, la réconciliation nationale et de la culture du vivre ensemble : « J’attache du prix au dialogue. C’est l’un des héritages les plus précieux que nous a légués le père de la nation ivoirienne, le président Félix Houphouët-Boigny à qui je voudrais, à nouveau, rendre hommage ».

Un engagement qui voile mal, plusieurs arrestations arbitraires des membres  de l’opposition et de la société civile ivoirienne dont les plus anciens sont les partisans de Guillaume Soro, arrêtés en décembre 2019.

En revanche, il a condamné la mise à l’épreuve la paix et la cohésion sociale, à la faveur de la présidentielle du 31 octobre 2020. « Les violences consécutives à l’appel à la désobéissance civile de certains partis politiques de l’opposition se sont, hélas, soldées par des pertes en vie humaine, des blessés et des dégâts matériels importants. Bien évidemment, la justice fera son travail afin que les responsabilités soient situées et la loi sera appliquée dans toute sa rigueur », a-t-il promis.

Par ailleurs, le chef de l’État a reconnu que les efforts en matière de réformes et de gestion, pour la dynamique économique et sociale entamée n’ont pas eu ‘’ plus d’impact sur le quotidien de nos concitoyens’’ : « Dans ce contexte, je veillerai au renforcement de la lutte contre la corruption et à la consolidation de la bonne gouvernance. Nous devons également accroître l’efficacité de l’administration dans l’exécution des programmes et des projets afin que la richesse nationale profite équitablement à toutes les populations de notre pays ».

À deux mois des élections législatives, prévues en mars 2021, le dialogue engagé par l’État ivoirien se heurte à la signature du document final par l’opposition, qui revendique la libération de ses prisonniers dont certains sont des élus.

Au sommet de l’État, Alassane Ouattara propose et avance en laissant dans le tiroir les revendications de ses opposants.

Bienvenue Kwado

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )