[Action de bienfaisance] Ce que la Fsucom de Ouassakara et les chefs des communautés préparent pour Alassane Ouattara à Yopougon

[Action de bienfaisance] Ce que la Fsucom de Ouassakara et les chefs des communautés préparent pour Alassane Ouattara à Yopougon

Le président de la Formation sanitaire urbaine à base communautaire (Fsucom) de Yopougon Ouassakara-Attié, par ailleurs président de la  Fédération des établissements sanitaires communautaires de Côte d'Ivoire, Clément Ouattara, a reçu les différents chefs ébrié et attié ainsi que les chefs centraux des communautés de la commune de Yopougon dans le cadre des préparatifs de l’hommage au président de la République, Alassane Ouattara, jeudi à Abidjan

Abidjan, le 7-10-21 (crocinfos.net) Le président de la Formation sanitaire urbaine à base communautaire (Fsucom) de Yopougon Ouassakara-Attié, par ailleurs président de la  Fédération des établissements sanitaires communautaires de Côte d’Ivoire, Clément Ouattara, a reçu les différents chefs ébrié et attié ainsi que les chefs centraux des communautés de la commune de Yopougon dans le cadre des préparatifs de l’hommage au président de la République, Alassane Ouattara, jeudi à Abidjan.

Pour avoir accepté de réaliser le projet de la construction d’une maternité chirurgicale, la toute première en Côte d’Ivoire, dans un établissement sanitaire communautaire de premier contact, à la Fsucom de Yopougon Ouassakara-Attié, les populations de la commune de Yopougon ont décidé de rendre un hommage mérité au président de la République, Alassane Ouattara.

Après la rencontre avec les populations des onze sous-quartiers de de l’aire sanitaire de la Fsucom de Yopougon Ouassakara-Attié, le mardi 15 septembre 2021, Clément Ouattara s’est entretenu, ce jour  avec les chefs des villages ébrié, les chefs villages attié et les chefs centraux des communautés de la commune de Yopougon.

Le président de la Fédération des établissements sanitaires communautaires de Yopougon Ouassakara-Attié, Clément Ouattara, entend ainsi leur confier l’organisation et la réussite de l’hommage à rendre au président Alassane Ouattara et à son gouvernement. « Le préalable pour le développement d’un pays, c’est d’abord la santé. Quand un président et son gouvernement mettent les moyens de soin à moindre coût au service  des communautés les plus démunis, les bénéficiaires doivent lui dire merci  », a-t-il expliqué.

La communauté de Yopougon entend remercier le président de la République à la dimension de l’acte salvateur posé. Mais cette fois-ci, les chefs de villages et de communautés ne seront pas des invités. « Ils seront les acteurs et organisateurs, qui invitent le chef de l’État et son gouvernement pour avoir accepté de réaliser leur projet qui, aujourd’hui est une réalité», a renchérit Clément Ouattara.

Une gestion transparente

En effet, depuis le 21 mai 2021, date de la mise en service du bloc opératoire à ce jour, ce sont 383 accouchements par césariennes qui ont été réalisés gratuitement par les chirurgiens (kit de césarienne, l’hospitalisation en chambre climatisée, le pansement…). « C’est un acte de haute portée humanitaire à saluer et à magnifier parce qu’une césarienne, au bas mot coûte environ 250 000 FCFA et quand le président de la République traduit sa gratuité effective dans la communauté, il faut lui dire merci », a indiqué M. Ouattara.

La maternité chirurgicale compte deux salles d’intervention, une salle de réveil, huit chambres d’hospitalisation avec 16 lits et deux bureaux de consultations gynécologiques.

À en croire au PCA de la Fsucom, la femme ne paie les médicaments que sur ordonnance délivrés par le médecin traitant. En revanche, quand la poche de sang est disponible à l’hôpital de Ouassakara-Attié, ‘’elle coûte 5 500 FCFA’’. Clément Ouattara veut mettre ainsi un point d’honneur sur une gestion transparente des acquis de la communauté. « Nous avons une ambulance sur place pour transporter gratuitement les patients. N’hésitez pas à me saisir ou à demander le reçu de tout ce qui est payé et à dénoncer les auteurs des pratiques ombrageuses», a conseillé Clément Ouattara.

Il a invité ses hôtes aux respects des consignes donnés concernant le nombre limité de personnes qui doivent accompagner une femme en couche. Ce, pour éviter de remplir la salle d’accouchement et celle d’hospitalisation de la nourrice, l’une des causes de la dégradation des lits. « Désormais, choisissez une personne dans la famille pour accompagner vos femmes. Nous avons des filles ici pour s’occuper de vos épouses et de vos nouveau-nés », a ajouté le PCA.

Avant la cérémonie d’hommage dont la date exacte, reste à déterminer dans le mois de novembre, le PCA souhaite rencontrer les semaines à venir les leaders des femmes et de la jeunesse.

Bienvenue R.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )