Children of Africa cherche 4 milliards FCFA pour ses actions de bienfaisance

Children of Africa cherche 4 milliards FCFA pour ses actions de bienfaisance

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Les choses sérieuses vont enfin commencer. Les membres du « GPS brouillé » de l’enfant égaré de ton camarade, en détention depuis un peu plus de deux mois, vont être entendus sur le fond du dossier, ce mardi 25 février 2020 en présence de leur avocat, par le doyen des juges d’instruction en charge du 8ème cabinet. Ils ont été arrêtés suite au retour manqué de leur « Patron » le 23 décembre 2019. Ils se considèrent comme « otages ».

La vie continue malgré le temps lourd. L’ONG de Gnian Gougouessi, Children of Africa, si tu ne comprends pas anglais, ça veut dire « Enfants d’Afrique », se prépare pour son huitième gala, prévu le 3 avril à Abidjan. Le thème, cette année, est « Africa is the future », « l’Afrique est le futur ». L’ONG cherche 4 milliards FCFA pour ses actions de bienfaisance. Le projet majeur visé, est selon l’expression de l’un des intervenants au lancement du dîner gala, « la reconstruction agrandissante » de la Case des enfants du Plateau. Le coût de l’opération, 2,5 milliards FCFA. Durée de la construction, entre douze et quatorze mois.

‘’Ce que Femme veut… J’apprends que des petits calculs politiciens tendent à bloquer cette initiative noble… Je dénoncerai tous ceux qui agissent en sous-main pour jeter des peaux de banane sur le chemin de la paix!’’

« La Case des enfants » est le premier centre d’accueil des enfants de Children of Africa. Il existe depuis 1998. Sa capacité d’accueil actuelle est 60 enfants. Après la reconstruction, la Case pourra accueillir 100 enfants.
Un journaliste a dit « Vous cherchez l’argent pour agrandir la Case des enfants. Pourquoi la case ne devient pas une maison en même temps »?

Pas de gala sans paix. Les femmes de Côte d’Ivoire sont préoccupées par la paix dans le pays. Elles lancent une initiative pour la Paix à Yamoussoukro du 27 au 29 février. Une table ronde avec les femmes de différents bords politiques et religieux et toutes conditions sociales. Ce que Femme veut… J’apprends que des petits calculs politiciens tendent à bloquer cette initiative noble… Je dénoncerai tous ceux qui agissent en sous-main pour jeter des peaux de banane sur le chemin de la paix!

Allons à Grand-Bassam… C’est au bord de l’Océan que la rencontre d’échanges entre les dirigeants de clubs et le président de la fédération ivoirienne de football du 29 février 2020 a été programmée.

Beaucoup de choses se disent… Mais nous sommes des St Thomas. Mon Grand-frère de la FIF a fait connaître sa décision de ne pas rempiler pour un troisième mandat à la tête de l’institution. Mais certains dirigeants ne l’entendent pas ainsi. Ils souhaitent lui demander, « au nom de ses performances et de l’intérêt du football ivoirien », de revenir sur sa décision. La balle est dans son camp… Allons être témoins du match…

‘’C’est au bord de l’Océan que la rencontre d’échanges entre les dirigeants de clubs et le président de la fédération ivoirienne de football du 29 février 2020 a été programmée’’.

Un autre match, sur un autre terrain avec d’autres acteurs… Si ce n’était pas la vie d’une famille, la détresse d’une femme… Je me mêle rarement des problèmes de famille des autres… Mais là, c’est une Femme qui pleure. Juste dire à notre Jagger national et adoré, règle au mieux et dans l’intérêt de chaque membre de la famille, cette affaire…

La chronique de Fernand Dédeh

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )