(Côte d’Ivoire Blocage du processus de  l’élection à la FIF) René Diby accuse Sam Etiassé

(Côte d’Ivoire Blocage du processus de l’élection à la FIF) René Diby accuse Sam Etiassé

Après la décision de la fédération ivoirienne de football (FIF) de suspendre le processus de désignation de son prochain président jusqu’à la tenue d’une assemblée générale extraordinaire, prévue le 29 août prochain, René Diby, qui dirige la commission électorale, est sorti de son silence pour fustiger le comportement du secrétaire exécutif de l’instance fédérale du football ivoirien Sam Etiassé.
« Le blocage vient du secrétaire. Il n’a pas le droit de juger la commission. Quand bien même il est préfet hors grade, il n’a pas le droit. Ce n’est pas son rôle. […] Si la CAF ou bien la Fifa viennent, ils verront que le blocage vient du fait du secrétaire général qui a outrepassé ses prérogatives et qui est au-dessous du président de la commission. Ça ne se fait pas. Qu’il signifie les résultats aux candidats », explique René Diby. « Nous, la commission, on l’a validé. Donc on n’a rien à reprocher au dossier puisqu’on l’a validé. Nous, on est serein. On a fini nos travaux », indique-t-il à propos du dossier de Didier Drogba. En effet, sur la chaine L3 Il a confirmé que l’instance avait bien validé le dossier de candidature de Didier Drogba, mais que c’est le secrétaire général de ladite commission, Jean Baptiste Sam Etiassé, qui avait tout bloqué et refusé de notifier les décisions de la commission aux candidats concernés.
Pour sa part, le camp Drogba n’entend pas participer à l’assemblée convoquée le 29 août. C’est ce qu’a laissé entendre Eugène Diomandé, coordinateur de la campagne de Didier Drogba. « Nous déclarons que cette AGE convoquée pour le 29 août est une AG nulle, non avenue et réputée inexistante », avance le président du Séwé de San Pedro à Super Sport. « Nous avons, par ailleurs, le droit de saisir la Fifa contre les agissements que nous avons dénoncés », fait savoir Eugène Diomandé dans une vidéo publiée sur Facebook. « Contrairement donc à ce qu’il veut faire croire, le Comité exécutif n’est plus habilité à faire usage de l’article 36 des statuts de la FIF et convoquer une AG extraordinaire », estime aussi Eugène Diomandé. Comme quoi, le feuilleton de l’élection pour la présidence de la FIF est loin de connaître son épilogue.
EKB

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )