[Côte d’Ivoire] Fusillade entre policiers et bandits à l’arme de guerre à  Biankouma

[Côte d’Ivoire] Fusillade entre policiers et bandits à l’arme de guerre à Biankouma

-Deux blessés graves

-Deux bandits arrêtés et des armes de guerre saisies

Des armes de guerre ont été saisies sur des bandits dans la nuit du 17 au 18 avril après des échanges de tirs nourris entre des policiers et des bandits dans la région du Tonkpi, département de Biankouma, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.

De source policière, un gang de trois malfrats en partance pour une série de braquages à Touba et Odienné, a tiré sur des policiers et fait un blessé grave. Deux des trois gangsters ont été arrêtés pendant que le troisième, mortellement atteint a réussi à prendre la fuite.

C’est suite à un coup de fils anonyme dans la nuit du 17 au 18 avril faisant état de la présence d’une grosse cylindré en provenance de Man pour Biankouma qui contiendrait des armes de guerre que les éléments de police se sont mis en état d’alerte.

Aux environs de 21h, le véhicule indiqué stationne au corridor à l’entrée de Biankouma pour se soumettre au contrôle. Sentant le danger, les gangsters ouvrent le feu sur la police avant de prendre la fuite. Ils se feront prendre en chasse gräce l’embuscade tendue à la sortie de la ville par les forces de l’ordre. Apres quelques minutes d’échanges de tirs nourris, l’un des gangsters mortellement atteint se confond dans la pénombre de la nuit et disparaît pendant que les deux autres sont maîtrisés.

La fouille du véhicule des bandits, a permis aux policiers de découvrir des kalachnikovs soigneusement rangées sous le capo avant au niveau du moteur.

Depuis quelques semaines, la région du Tonkpi présente un visage dangereux. Il ne se passe plus de jour sans que les populations ne soient victimes de d’attaques à main armée ou autres agressions. Le lundi 16 avril, l’agence Orange Monney 24h/24 de Man a été attaquée en pleine journée aux environs de 10h. Les malfrats, au nombre de trois, ont emporté la somme de 100 millions FCFA.

Pour nécessité d’enquête, la police se garde pour l’instant de décliner l’identité des malfrats. En revanche, notre source a révélé que les malfrats sont les auteurs présumés de l’attaque de l’agence Orange Monney au cours de laquelle, la somme de 100 millions FCFA été emportées.

Doumbia Balla Moïse (District Des Montagnes)

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )