[Côte d’Ivoire] Saison pluvieuse dramatique à Abidjan

[Côte d’Ivoire] Saison pluvieuse dramatique à Abidjan

-Au moins 13 morts, plusieurs blessés et la voie ferroviaire touchée

Abidjan, le 18-06-2020 (https://crocinfos.net/Depuis quelques semaines, la grande saison des pluies fait des ravages et cause d’énormes dégâts à Abidjan.

Inondations des habitations, destructions des maisons, effondrements d’immeubles, embarquement des voitures comme de légers jouets vers des destinations inconnues…Les pluies diluviennes accompagnées de vents violents ont ravagé tout sur leur chemin dans plusieurs quartiers du district d’Abidjan.

Alors que les prévisions météo annonçaient des pluies modérées sur la capitale économique ivoirienne, le dimanche 7 juin 2020, nous rapportions dans nos colonnes qu’un enfant de 6 ans et un jeune d’environ 20 ans ont été emportés par des eaux de ruissellement dans un sous-quartier d’Adjamé-Williamsville. Comme si cela ne suffisait pas, des habitations de la Rue Ministre, sise à la Riviera Palmeraie, dans la commune de Cocody et un autre immeuble de trois étages en construction, dans la commune de Bingerville se sont effondrés. Heureusement, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

Dans ces prévisions, la Sodexam (Societe d’exploitation de développement aéroportuaire aéronautique météo) prévoyait que ce jeudi 18 juin sera fait d’averses de pluies et d’orages. Les faits catastrophiques sont là implacables, tristes et désolants : l’écoulement de talus soutenant la voie ferrée du côté d’Anyama, plusieurs habitations ensevelies dans un éboulement, encore des morts.

Dans un communiqué de presse du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, il est fait cas d’‘’au moins 13 personnes’’, ayant trouvé la mort dans un glissement de terrain suite à la pluie, qui s’est abattue ce jeudi 18 juin 2020, sur le district d’Abidjan.

22133a4f 2e3c 44a7 a682 ecfbabde4c79

Une partie de la voie ferrée qui flotte dans le vide après l’éboulement du sol.

Un point provisoire, selon le ministre Vagondo Diomande, fait état de 13 personnes décédées, 03 blessés dont 02 évacués à l’hôpital d’Anyama et des personnes portées disparues. Pis, le ministre annonce que les recherches se poursuivent pour retrouver d’autres corps ensevelis dans les décombres.

Ce drame a mobilisé le déplacement des autorités de la République avec la présence du ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko,  par ailleurs, Premier ministre par intérim, le GAL Vagondo Diomande, ministre de la Sécurité et de la Protection civile, et Vincent Toh Bi Irié, préfet d’Abidjan sur le terrain. « L’inaccessibilité des lieux rend difficile les opérations de recherche »,  a expliqué le ministre Vagondo.

Il y a de cela quelques jours, le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, expliquait que lors des sensibilisations dans les communes d’Abidjan, il conseillait ce qui suit: ‘’limiter les déplacements non nécessaires pendant les pluies et être très prudent dans des zones où se trouvent des ouvrages à ciel ouvert. Il ne faut jamais prendre le risque de marcher ou de rouler lorsque vous apercevez des quantités importantes d’eau de ruissellement’’ et ‘’quitter les zones inondables (ou tout au moins pendant les périodes annoncées comme de crues’’.

À l’en croire, tous ceux qui sont concernés par les risques d’inondation et dégâts ont reçu des notifications cette année. « Il ne s’agit pas seulement de quartiers précaires construits dans les bassins d’orage ou dans la proximité des ouvrages d’assainissement, mais de bâtiments érigés en totale défiance des règles d’urbanisme », indiquait-t-il.

Les travaux publics engagés à Abidjan depuis 2015 ont permis la construction de nombreux ouvrages d’assainissement et de drainage et l’entretien des ouvrages existants. Ce qui a relativement limité les dégâts dans certaines zones ou communes. « Si nous ne pouvons pas empêcher les manifestations parfois violentes de la nature, nous pouvons au moins en limiter les conséquences », renchérissait-il.

Les alertes météorologiques sont au rouge, les pluies diluviennes font des victimes ainsi que la maladie à covid-19 dans le district d’Abidjan, l’épicentre des contaminations.

Médard Koffi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )