[Grèves de 2020] Enseignants Rhdp, déclarez-vous (Simple avis)

[Grèves de 2020] Enseignants Rhdp, déclarez-vous (Simple avis)

À partir du 28 janvier, les combats revendicatifs vont reprendre selon le communiqué des syndicats de la Coalition. On sait aussi, secret de polichinelle, que les revendications des enseignants n’aboutissent pas souvent à cause de leur effectif. Les enseignants sont nombreux et leurs problèmes se résolvent à coût de milliards souvent.Alors, pour alléger ces charges et chiffres qui font peur aux dirigeants et à Venance Konan qui pensent (à cause de leur peur) qu’on veut déstabiliser leur régime, les enseignants Rhdp doivent dresser leur liste et dire qu’ils ne seront pas concernés et intéressés par les retombées éventuelles des grèves. Parce que dans ce pays, on se connaît en détail. Les enseignants RER (Rassemblement des enseignants républicains), à l’époque, avaient combattu la lutte contre les stocks des arriérés.

‘’Ayez le courage de dresser votre liste pour dire que les retombées des prochaines grèves ne vous concernent pas et que vous avez déjà tout obtenu.’’

Ils venaient s’asseoir à la télé pour dénoncer le caractère politique de la grève qui voulait viser l’autorité de l’État, déstabiliser le régime et pour chanter que le président a débloqué les avancements, patati patata.

Mais, dès que le gouvernement a dû accéder à cette revendication, les enseignants RER n’ont pas eu honte ni peur de Dieu et sont allés récupérer leurs stocks. En principe, ils devaient les reverser dans les caisses de l’État. Malheureusement non. Certains d’entre eux les utilisent pour achever leurs maisons. Cette manière de faire n’est pas du tout bien devant le Très-Haut.
Alors, tous les chefs d’établissements qui se précipitent pour dresser la liste des grévistes, tous les directeurs d’écoles qui, à la rentrée, ont signé et juré de ne pas faire de grève, tous les nombreux enseignants du Rhdp qui ont lu la semaine dernière la déclaration condamnant ceux qui voulaient détruire notre pays par un putsch, ayez le courage de dresser votre liste pour dire que les retombées des prochaines grèves ne vous concernent pas et que vous avez déjà tout obtenu. Ainsi, les autres insatiables, insatisfaits ou nécessiteux, qui ne sont certainement plus nombreux, pourront avoir gain de cause. Car, en fait, c’est le nombre important des enseignants, qui fait peur aux dirigeants.

Pardonnez, dressez et envoyez votre liste avant le 28 janvier 2020.

Par Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )