Jour anniversaire du SG de la Fesci : Assi Fulgence Assi surprend ses invités

Jour anniversaire du SG de la Fesci : Assi Fulgence Assi surprend ses invités

-« Nous devons sauver nos camarades qui doivent être opérés », AFA

-« La Fesci est un esprit positif », Jean Yves Dibopieu

Le Secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), Assi Fulgence Assi (AFA pour les intimes), a eu un an de plus le mercredi 14 février 2018, qui marque la commémoration de la Saint-Valentin dite ‘’fête des amoureux’’. A cette occasion, il a fêté son anniversaire dans une ambiance de solidarité, d’union et surtout d’aide ‘’aux camardes malades’’, au Théâtre de la Cité universitaire de Cocody, quartier Danga.

La salle de théâtre était décorée aux couleurs violettes avec des ballons aux mêmes couleurs et d’autres jaunes. Des tables bien dressées avec du bon vin et de petites calebasses peintes en argent, le tout orné de fleurs pour rendre le décor plus somptueux et agréable. Au mur de la planche des spectacles, on pouvait lire entre les jeux de lumière : ‘’Joyeux anniversaire au NL AFA, Le Koueyi’’.

COUPURE DU GATEAU

La coupure du gâteau d anniversaire

Les nombreux membres de la Fesci ainsi que des invités n’ont pas voulu se faire conter le jour anniversaire de celui qu’il porte dans leur cœur : AFA. C’est dans ce décor rythmé par une musique légère que le Secrétaire général de la Fesci, vêtu le plus simplement du monde, a fait son entrée. Entre l’évènement pour lequel la salle du Théâtre de la cité a fait  salle-comble et l’habillement de Assi Fulgence Assi qui fêtait un an de plus,  les visages étaient interrogateurs.

Mais, très vite, le concerné va répondre aux attentes du public et donner un sens à l’invitation. « Aujourd’hui est un jour important pour moi et pour tous ceux qui partagent la même vision que moi. L’on vit pour solutionner des problèmes afin que nous allions dans les salles de classe et les amphithéâtres dans un corps sain », a indiqué d’entrée  le SG de la Fesci.

Avant de planter le décor : « Nous avons des camardes de l’Université, Lorougnon Guédé de Daloa qui sont malades. Leurs cas nécessitent  des opérations chirurgicales qui coûtent très cher, le bureau exécutif et moi avons jugé utile de lever des cotisations pour les aider. »

En effet, Diomandé Kely, étudiant en 2ème année de Licence en Histoire, souffre d’un cancer dont l’opération nécessite de gros moyens financiers tout comme Bamba Drissa dit Bambino en Licence Agro foresterie qui, lui aussi est en difficultés du fait d’une hernie.

Un élan de solidarité entre la jeunesse ivoirienne. Pour terminer, AFA a mis  en exergue la solidarité qui règne entre les étudiants malgré tout ce qui se raconte. « Nous avons connu des difficultés, mais notre force réside dans  notre union », a-t-il fait remarquer avant de présenter les 27 membres de son Bureau exécutif national dont Oman Djesse, inscrite en MasterII-Lettres modernes, seule étudiante dudit bureau.

La réponse de l’ex-Secrétaire général de la Fesci, par ailleurs président de Solidarité africaine (Soaf) Jean Yves Dibopieu (invité d’honneur), ne s’est pas faite attendre. « C’est le contraire qui m’aurait étonné, parce qu’en tant qu’ancien du mouvement, je n’ai jamais assisté à un anniversaire d’un Secrétaire général de la Fesci. Mais, Fulgence Assi vient de me convaincre que la Fesci est un esprit qui surprend toujours positivement », a introduit Jean Yves Dibopieu (surnommé le Pieu, il a dirigé la Fesci de 2000 à 2003). Avant de s’attaquer à tous ceux qui militent pour la ‘’dissolution’’ de cette structure  dont ils traitent les membres ‘’de  montres, de casseurs, de pilleurs’’. « Faites le tour de tous les partis politiques et associations et venez me dire où il n’y a pas un  membre de la Fesci ? » s’est interrogé l’invité d’honneur avant de répondre en ces termes : « Ne vous négligez pas ! Dans vos revendications, posez les problèmes des élèves et étudiants. Nous sommes une denrée particulière, une denrée spéciale. La Fesci est un esprit et la faire disparaître  serait  un sacrilège.»

LA TABLE DHONNEUR

Une vue de la table d’honneur

Pour lui, tous ceux qui voudront affronter la Fesci échoueront toujours parce que, ‘’la Fesci est un esprit.’’ Avant de quitter le pupitre, il a félicité le Secrétaire général et son Bureau exécutif national ainsi que ses membres pour  l’union et la solidarité qui règnent dans le groupe. « Vous venez de démontrez aux yeux de tous que votre vision est de réconcilier les Ivoiriens ».

La cérémonie a enregistré la présence des leaders des jeunes de partis politiques, d’associations et de la société civile. Il s’agit, entre autres, de Joël Poté de la direction du Congrès panafricain pour la Justice et l’Égalité des Peuples (Cojep, opposition proche de Charles Blé Goudé), de N’dri Valentin Kouassi, président national de la Jeunesse urbaine du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Jpdci Urbaine, proche de Bédié), d’Emmanuel Edima N’guessan du Conseil national des Jeunes de Côte d’Ivoire (Cnjci),  de Soumahoro Boiké de la société civile.

Dans un élan de solidarité, à commencer par Joël Poté (le premier à avoir mis la main à la poche), cette jeunesse a apporté sa contribution pour soutenir les étudiants de l’Université Lorougnon Guédé dont les cas nécessitent des opérations.

Une soirée sobre qui s’est terminée très tard dans la nuit par la remise de présents à AFA, après la coupure symbolique du gâteau d’anniversaire.

Le Montagnard   

 

 

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )