[Paris Saint-Germain contre Basaksehir Istanbul] Ce qui s’est réellement passé

[Paris Saint-Germain contre Basaksehir Istanbul] Ce qui s’est réellement passé

-Le match rejoué, ce soir, mercredi

Le match entre le Paris Saint-Germain et le Basaksehir Istanbul au Parc des Princes, lors de la dernière journée de la Ligue des champions, a été interrompu mardi à cause des propos racistes tenus par le quatrième arbitre, Sebastian Coltescu. Selon RMC Sport, le match devrait être rejoué ce mercredi à 19 h avec un autre corps arbitral.

Tout est arrivé à la 14e min quand Sebastian Coltescu a signalé à l’arbitre principal, Ovidiu Hategan, comme son collègue, la réaction trop véhémente à son goût de Pierre Achille Webo, membre camerounais de l’encadrement du Basaksehir, après une décision arbitrale, selon le confrère de France24. La rencontre a dégénéré lorsque des membres du staff turc, excédés, ont crié leur colère, audible dans un stade à huis clos : ‘’He said ‘negro’’’, ont-ils lancé en direction du quatrième arbitre.

La confusion est encore montée d’un cran quand l’arbitre a expulsé Webo du banc de touche en lui brandissant un carton rouge. Les joueurs des deux camps ont commencé à s’agglutiner sur le bord du terrain, appelés notamment par l’attaquant remplaçant de Basaksehir Demba Ba, l’international sénégalais natif de la région parisienne, très remonté.

Un dialogue a commencé entre joueurs, l’arbitre et le délégué de l’UEFA, sans parvenir à une issue. Neymar et Kylian Mbappé ont notamment été au centre des discussions. Après une dizaine de minutes d’échanges, les joueurs stambouliotes ont pris la direction des vestiaires, suivis par les Parisiens, sous les applaudissements de membres de l’encadrement des clubs.

‘’Le quatrième arbitre a dit ‘negro’ devant tout le monde ! Si le quatrième arbitre est écarté du terrain, alors nous reprendrons. Si le quatrième arbitre reste sur le terrain, alors Basaksehir ne reviendra pas’’, a déclaré Göksel Gümüsdag à la chaîne de télévision turque TRT Spor.

Sur Twitter, l’international français du PSG, Kylian Mbappé, le poing levé a apporté son soutien à Pierre Achille Webo : ‘’Say no to racism. Mr. Webo we are with you.’’

Peu après, le président turc Erdogan, très proche du club de Basaksehir Istanbul, a réagi en condamnant les propos ‘’racistes’’, appelant l’UEFA à sévir. ‘’Je condamne fermement les propos racistes tenus à l’encontre de Pierre Webo, membre du staff technique de Basaksehir, et suis convaincu que l’UEFA prendra les mesures qui s’imposent’’, a déclaré Recep Tayyip Erdogan sur Twitter.

Plusieurs médias annoncent la reprise du match comptant pour la qualification du PSG en huitième de finale de la Ligue des Champions, mercredi 9 décembre 2020. Si l’équipe turque refuse de jouer, elle perd la rencontre et sera sanctionnée d’une amende de 250 000 francs suisses (232 000 euros), selon le règlement de l’UEFA.

La solidarité entre les joueurs sur le racisme dans le milieu du football est une grande première dans la Ligue des champions. ‘’Nous avons assisté à quelque chose d’inédit dans l’histoire du football’’. Témoignent des journalistes sportifs.

Kpan Charles

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )