[Propos d’aigri] Politique: le repentir, le pardon et l’éternelle gène

[Propos d’aigri] Politique: le repentir, le pardon et l’éternelle gène

Le seul problème que doivent avoir ceux qui vont et reviennent, ça doit être certainement la gêne que provoque le souvenir des propos discourtois que le CERVEAU REFUSE D'EFFACER.

Abidjan, le 9-1er-2022 (crocinfos.net,) Le seul problème que doivent avoir ceux qui vont et reviennent, ça doit être certainement la gêne que provoque le souvenir des propos discourtois que le CERVEAU REFUSE D’EFFACER. Chaque fois que l’offensé qui a “pardonné” t’appelle dans son bureau, tu te souviens de tes paroles, il se souvient de tes paroles ; avant de te serrer la main, il se souvient d’un mot de tes phrases qui l’a marqué à jamais, toi aussi, tu penses à un mot que tu regrettes d’avoir prononcé. Désormais, votre relation est empreinte de ces souvenirs. Vos sourires ne traduisent pas les mêmes sentiments : il sourit pour atténuer ta gêne afin que “tes pas ne se mélangent pas”; tu lui souris pour dissimuler ta honte ou pour le détourner un tant soit peu de la meurtrissure morale que tu lui as causée.

Qui a dit que, en politique, il n’y a pas de honte ? Il y a toujours honte et gêne pour ceux qui disposent de toutes leurs facultés intellectuelles. Alors, avant de poser un acte, réfléchissez bien pour ne pas avoir honte pendant le restant de votre vie. L’argent ne vous dispense point de la gêne et la honte. Laissons la dignité, elle est réservée à ceux qui ne sont pas indigents. Souvenons-nous de ces propos d’Houphouet Boigny : <<L’homme qui a faim n’est pas un homme libre ; celui qui est écrasé par les préoccupations matérielles n’a ni le temps, ni le courage ni la force de s’élever au-dessus des contingences immédiates et de se conduire en être pensant.>>

Le billet de Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )