crocinfos
[Attaque terroriste à Téhini] Le Bipa fait des précisions

[Attaque terroriste à Téhini] Le Bipa fait des précisions

Dans un communiqué de presse du 9 janvier 2022, le chef du Bureau d'information et de presse des armées (Bipa) regrette la parution sur les réseaux sociaux, ‘’d'informations totalement fausses et qui fondent à s’interroger sur le but visé.’’

Abidjan, le 9-1er-2022 (crocinfos.net) Dans un communiqué de presse du 9 janvier 2022, le chef du Bureau d’information et de presse des armées (Bipa) regrette la parution sur les réseaux sociaux, ‘’d’informations totalement fausses et qui fondent à s’interroger sur le but visé.’’

Hier, samedi 8 janvier 20222, un message télégraphique militaire faisait état d’une attaque contre un détachement de l’armée ivoirienne le lundi 3 janvier 2022, commis pour sécuriser le nord de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans des villages proches de Téhini.

« Vers 12h, une patrouille du détachement de Togolokaye est tombée dans une embuscade de groupes armés terroristes (GAT) à la lisière de Mossibougou et Dantou à 8 km de Helintira », indique le message, précisant qu’il y a eu zéro perte en vie humaine et en matériel. Mais, l’opération de ratissage qui a suivi a permis aux soldats ivoiriens de constater par endroit des traces de sang qui laissent entrevoir des pertes chez l’ennemi. Toutefois du matériel a été saisi dont une kalachnikov, quatre motos, deux téléphones et un drapeau GAT (Groupe armée terroriste).

Le Bureau d’information et de presse des armées qualifie ‘’d’informations totalement fausses et qui fondent à s’interroger sur le but visé.’’  Cependant, il rappelle que ces faits remontent, effectivement au 3 janvier 2022 et se sont déroulés près de Helintira. En revanche, le communiqué que ces faits s’ajoutent à de nombreux autres revers infligés aux Groupes armés terroristes (GAT) qui cherchent régulièrement à infiltrer la zone.

Face au dérapage observé sur les réseaux sociaux, le Bipa rappelle que la communication relative aux opérations militaires en cours est du seul ressort de l’État-Major général des armées qui en apprécie l’opportunité et évalue la portée.

Par ailleurs, il invite par conséquent, au sens de la responsabilité pour la sécurité des soldats engagés au quotidien contre le terrorisme.

Bienvenue R. Kwado

CATEGORIES
TAGS
Share This