La vie est chère, les Ivoiriens en parlent (chronique)

La vie est chère, les Ivoiriens en parlent (chronique)

Les témoignages des Ivoiriens sur la vie chère en Côte d'Ivoire. Analyse des réformes politiques, performances aéroportuaires et initiatives solidaires. La chronique de Fernand Dédeh

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 13-6-2024 (crocinfos.net)—À Barthelemy Zouzoua Inabo: Des indices, pas plus. Il faudra attendre le 18 juin pour connaître le fond de la pensée de ton Camarade devant le Congrès. Émission des gaz à effet de serre, bonne note pour les aéroports en Côte d’Ivoire. Solidarité, SEB monte une fondation. Ligue 2, la bataille aux pieds du mont Korhogo aura lieu.

Ton Camarade a voyagé, comme on dit à Abidjan, avec les esprits de ses ministres. Ces derniers attendaient formellement la réponse à la question principale qui agite la case verte à la rue Le Pic et, plus largement, la classe politique : stop ou encore ? Nada.

Il a plutôt insisté sur son bilan en disant qu’en 2025-2026, la Côte d’Ivoire va connaître un autre cap avec les réformes et les investissements en cours. La note politique dans ses propos devant le conseil des ministres, une griffe à l’opposition qui sera battue en 2025 et même en 2030.

Les Aiglons veulent retrouver la ligue 1 la saison prochaine ? Leur destin est sous leurs ailes. Ph. Dr

Avec ces indices, pas besoin d’être prophète pour noter la tendance au niveau du parti au pouvoir : ton Camarade n’est pas homme à faire les choses dans la précipitation. Il ne jettera pas dans le bain un cheval non préparé. S’il tarde à se décider, c’est qu’il garde le gouvernail. Pour la présidentielle 2020, au mois de mars 2019, il avait déjà désigné le candidat de la nouvelle génération. Le Poroman avait alors un peu plus d’un an pour construire et consolider sa relation avec le peuple. Ses équipes, conduites par le Blanc de la Mé, avaient le temps nécessaire pour élaborer son projet de société et son programme de gouvernement.

‘’Pas de grandes annonces attendues.  Dis-lui d’ajouter, dans son discours, que la vie est chère. Les Ivoiriens en parlent. Tout devient « kabako » dans le pays.’’

Alors question : quel est l’intérêt de la convocation du Congrès le 18 juin 2024 ? Un sachant explique que ton Camarade va établir l’état de la nation. Pas de grandes annonces attendues.

Dis-lui d’ajouter, dans son discours, que la vie est chère. Les Ivoiriens en parlent. Tout devient « kabako » dans le pays.

Même si, au plan macro, les notes sont bonnes. Comme la fierté légitime à la société chargé de la gestion, de l’exploitation et du développement des aéroports, de la météorologie et des activités aéroportuaires. Six aéroports gérés par la Sodexam viennent d’obtenir l’accréditation carbone. C’est une première. « L’accréditation carbone vise à évaluer les émissions de gaz à effet de serre des aéroports liées aux activités de carburant, d’électricité et de gestion des déchets. Les aéroports évalués sont les six fonctionnels de l’intérieur du pays. »

L’aéroport de Korhogo, rénové, accrédité carbone, accueille du monde ces dernières semaines. Meetings politiques et sport combinés, Korhogo ouvre son cœur et sa nature à la Côte d’Ivoire. Sébastien Haller et les Éléphants y ont séjourné, ont battu le Gabon au stade AGC (1-0) le 7 juin 2024. Le champion d’Afrique 2023, sensible au sort et au vécu des enfants en Côte d’Ivoire, a lancé une fondation. « Un acte de solidarité », dit-il.

L’ambassadeur Georges Ouegnin fête ses 90 ans ce jeudi . Ph.Dr

Korhogo, la capitale du Poro accueille ce vendredi 14 juin 2024, le match décisif US Tchologo-Africa Sports d’Abidjan, comptant pour la dernière journée de la ligue 2. Les Aiglons veulent retrouver la ligue 1 la saison prochaine ? Leur destin est sous leurs ailes. Il faudra survoler Ferkessedougou et ses forêts sacrées. Il faudra échapper aux dozos. L’US Tchologo, doit battre l’Africa Sports pour garder sa place en ligue 2. Autrement, la D3 l’attend. Tout l’enjeu de cette opposition, arbitrée à distance par Yamoussoukro et ISCA-réclamations ! Le match est prévu au stade AGC. Si tu me cherches, je suis chez les génies de Ponvogo…

Un mot pour l’ambassadeur Georges Ouegnin. Il fête ses 90 ans ce jeudi 13 juin. Quelle grâce ! Joyeux anniversaire, le père.

La chronique de Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This