Les acteurs du foot mettent ‘’balle à terre’’

Les acteurs du foot mettent ‘’balle à terre’’

Réconciliation des acteurs du football ivoirien, concept « Balle à terre », Sory Diabaté, Didier Drogba et Idriss Diallo ensemble pour mettre la Balle à terre et au Centre en Côte d’Ivoire.

Abidjan, le 1er-1er-21 (crocinfos.net) Réconciliation des acteurs du football ivoirien, concept « Balle à terre », Sory Diabaté, Didier Drogba et Idriss Diallo ensemble pour mettre la Balle à terre et au Centre en Côte d’Ivoire.

À Barthelemy Zouzoua Inabo: L’annonce a été faite à l’occasion de la célébration des 76 ans de l’Acquitté à Bruxelles, ce lundi 31 mai 2021 à Abidjan. La date de son retour dans la capitale économique est le 17 juin 2021. Entre certitudes, scepticisme, expectative et enthousiasme, les chaumières et officines bruissent…

Un communiqué laconique dans les inbox de certains journalistes. « Vous êtes conviés à la célébration de l’anniversaire du président Gbagbo, ce jour  à 14h, à l’espace triangle, à la palmeraie. Le SG Assoa Adou y livrera un important message». Un journaliste introduit croit savoir le message important attendu: « ils vont annoncer la date de retour de l’ancien président de la République».

Bingo!

Entre retrouvailles, danses et chants, fête d’anniversaire par procuration et à distance, l’information tombe et secoue les desk des principaux médias: « Laurent Gbagbo sera à Abidjan le 17 juin 2021 », annonce faite par le secrétaire général de son parti.

Les décryptages peuvent commencer, avec notamment, les différents scenarii possibles. Ce n’est pas la première fois que les dirigeants du Front populaire ivoirien annoncent le retour de leur chef. Le 24 février 2021, un mois avant les législatives 2021, les dirigeants avaient indiqué: « Le président Laurent Gbagbo vous rassure qu’à la mi-mars, il sera en Côte d’Ivoire et ça sera une grande fête ».  Le procès à la Haye n’était pas encore achevé et nombre d’observateurs avaient comparé cette annonce à un coup de trafalgar pour mobiliser les militants de ce parti, à la veille des élections législatives.

La donne a changé…

Cette fois, les choses ont grandement évolué. Le contexte a changé. L’ancien président de la République de Côte d’Ivoire est totalement acquitté par la CPI, il a en sa possession, son passeport. Ton Camarade lui-même a pris la nation à témoin: « Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent. Des dispositions seront prises pour que Laurent Gbagbo bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et indemnités dus aux anciens présidents de la République. Ses frais de voyage et ceux des membres de sa famille seront pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire ». Plusieurs cadres de l’Opposition, en exil qui liaient leur retour au pays à celui de leur leader, sont rentrés. Des signes…

Négociations…

Les conditions et dispositions pratiques pour le retour des personnes acquittées par la Cour pénale internationale sont en discussion entre le gouvernement et les proches de l’ancien chef de l’Etat. Négociations pilotées par le défunt premier ministre, Hamed Bakayoko, puis par son successeur, JPA.

Les choses ne sont pas aussi simples que ça: le retour de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé depuis leur acquittement par la CPI. Seulement, Laurent Gbagbo n’est pas un citoyen ordinaire. Les questions relatives à sa sécurité doivent être rigoureusement analysées par toutes les parties. Elles sont de la responsabilité de l’Etat mais aussi de l’organisation interne de son parti. La volonté de réconciliation affichée de part et d’autre, au-delà des clivages politiques doit désormais s’affirmer.

Guerre des faucons…

Dans les cercles proches du pouvoir, ceux que l’on qualifie « de propriétaires terriens », ne voient pas d’un bon œil, le retour de Laurent Gbagbo à Abidjan. Pour eux, l’échec est cuisant. Ils ne le souhaitent pas ou à tout le moins, poussent pour la relance des poursuites judiciaires. Le directeur exécutif du parti de ton Camarade a même jeté le masque. « Je crois que le plus important c’est que le Président Gbagbo rentre comme tous les citoyens ivoiriens (..). Il est libre de rentrer chez lui. Mais de grâce en tenant compte des victimes silencieuses. Que chacun puisse tenir compte de ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire ».

Dans le camp de l’ex-président, ils sont aussi nombreux, les partisans qui entendent réserver « un accueil joyeux et populaire » à leur leader. Entre les deux forces opposées, tous ceux qui appellent à l’apaisement sont dezingués. Ils sont considérés dans le camp du parti au pouvoir comme « les Tô monnan, les militants de dernière heure » et dans celui de l’opposition comme « les mangeurs du restaurant, les collabos ».

Les clés de la réconciliation

À la vérité, la réconciliation est chantée en Côte d’Ivoire. Mais les consciences sont encore anesthésiées par la belligérance, la haine, la frustration. Les parkings partisans sont toujours étanches. Les uns craignent de perdre pouvoir et privilèges, les autres calibrés dans le logiciel du 11 avril 2011. Tout à évoluer en Côte d’Ivoire, rien n’a bougé. Ton Camarade a en fait les clés de la réconciliation en poche: il l’a dit lui-même, il parle régulièrement avec son aîné. Or celui-ci parle avec l’Acquitté à Bruxelles. Réaction transitive en mathématiques, les trois hommes, les trois helders peuvent penser la Côte d’Ivoire de demain.

Encadré

Social: Les premiers pas de la Fondation SEMAHE

Fête des mères particulières pour les villages de la sous-préfecture de Guezon, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Ce dimanche, 30 mai 2021, chefs coutumiers, autorités administratives et communales locales ont entouré de leurs affections, les femmes, les mères des 11 villages de la sous-préfecture. La Fondation SEMAHE, pour sa première sortie officielle a semé la joie dans les cœurs: Don de 300 pagnes,1860 boissons, 180 machettes, 1100 limes, 40 râteaux, 60 pelles, 60 dabas, 48 binettes..

« J’ai toujours agi discrètement en organisant des arbres de Noël, la distribution de kits scolaires, en construisant des classes… La Fondation SEMAHE va amplifier les actions avec plus d’ambitions en zone rurale, par la construction des bibliothèques, des écoles, des cantines scolaires », explique Mme Bla Nadine, la Présidente  de la Fondation. Fraternité, solidarité, partage. Quand les femmes sont heureuses…

La chronique de Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )