[Les Racines de la discorde] Quand l’unité des Baoulé vacille

[Les Racines de la discorde] Quand l’unité des Baoulé vacille

La crise dynastique au Royaume Baoulé et la bataille pour le trône entre Nanan Otimi Kassi Anvo et Nanan Kouakou Djè II fait rage. Dans cette analyse, le journaliste François M'BRA II lance un appel à l'unité face à la corruption et aux luttes de pouvoir.

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 30 juin 2024 (crocinfos.net)—Depuis des temps immémoriaux, le Royaume Baoulé a été le symbole de l’unité, de la tradition et de la grandeur. Cependant, les récents événements ont secoué les fondations de cette illustre lignée, la plongeant ainsi dans une crise sans précédent.

La bataille pour le trône entre Nanan Otimi Kassi Anvo et Nanan Kouakou Djè II, deux petits-fils de la vénérable Reine Abla Pokou, déchire le tissu social des Baoulé. Après de longs mois de lutte acharnée, c’est finalement Nanan Kouakou Djè qui a été intronisé. Un acte qui met un terme à une saga dynastique riche en rebondissements.

Pourtant, la paix et la stabilité tant attendues ne se sont pas installées à Sakassou. Les couloirs du pouvoir se sont rapidement emplis de la fumée opaque de la politique et de la corruption. Des dessous de table ont été échangés, des alliances se sont formées et se sont brisées, laissant place à un climat de méfiance et de division.

Désormais, les partisans des deux prétendants se font face, tels des chiens de faïence, prêts à en découdre pour défendre leur cause. La cohésion qui a longtemps caractérisé le peuple baoulé s’effrite sous la pression des intérêts personnels et des ambitions démesurées.

Des mains noires, avides de pouvoir et de contrôle, s’agitent dans l’ombre. Elles sont prêtes à semer la discorde et la confusion pour mieux régner. Les fissures qui se forment dans le royaume menacent de se transformer en abîme béant pour engloutir tout sur son passage.

Face à cette tempête qui gronde, le peuple baoulé doit se réveiller, se dresser contre les forces de la division et de la corruption. Il est temps de retrouver l’unité qui a fait la grandeur de ce royaume, de raviver les valeurs ancestrales de solidarité et de respect mutuel. Car au-delà des luttes de pouvoir et des intrigues de palais, c’est l’âme même du Royaume Baoulé qui est en jeu. Il est plus que jamais nécessaire de préserver cet héritage millénaire, de résister aux vents contraires et de réaffirmer haut et fort que la véritable grandeur réside dans l’unité et la fraternité.

Alors que les nuages sombres de la discorde planent sur le Royaume Baoulé, il est impératif que les sages et les gardiens des traditions se lèvent pour ramener la lumière et la sagesse dans cette période tumultueuse. Les anciens, les chefs de village et les conseillers royaux doivent se réunir, non pas pour servir des intérêts personnels, mais pour l’intérêt supérieur du peuple baoulé.

Il est temps de rétablir la confiance et de restaurer l’unité en mettant fin aux jeux de pouvoir et aux manigances politiques. La transparence, la justice et la vérité doivent être les piliers sur lesquels reconstruire le Royaume Baoulé. Les aspirations du peuple, ses besoins et ses désirs doivent être placés au cœur de toute décision, afin de garantir un avenir prospère et harmonieux pour les générations à venir.

Nanan Kouakou Djè II a été intronisé quatorzième souverain du royaume Baoulé, le 17 juin.

Les leçons de l’histoire et les enseignements des ancêtres doivent guider les pas du peuple baoulé dans cette période de crise. Il est essentiel de se rappeler que la véritable grandeur d’un royaume réside dans sa capacité à surmonter les épreuves et les divisions, à se relever plus fort et plus uni que jamais.

Le Royaume Baoulé ne peut se permettre de succomber aux forces de la division et de la corruption. Il est temps pour chaque fils et fille de ce noble peuple de se lever, de tendre la main à son voisin, de cultiver la solidarité et de défendre les valeurs qui ont fait la fierté des Baoulé à travers les âges.

Ensemble, en se tenant les uns les autres, en faisant preuve de compassion et de résilience, le peuple baoulé pourra surmonter cette crise et écrire un nouveau chapitre de son histoire. Car c’est dans l’adversité que se révèle la véritable force d’un peuple, et c’est dans l’unité que se trouve sa véritable grandeur.

Que résonne dans tout le Royaume Baoulé l’appel à l’unité, à la paix et à la solidarité, pour que la lumière chasse les ténèbres et que la grandeur retrouvée brille à nouveau sur cette terre bénie des ancêtres.

François M’BRA II, correspondant dans le Gbêkê

CATEGORIES
TAGS
Share This