crocinfos
[Oneci] Depuis un an, où sont passées les nouvelles CNI des pétitionnaires ?

[Oneci] Depuis un an, où sont passées les nouvelles CNI des pétitionnaires ?

Quand le gouvernement lançait le Registre national des personnes physiques (Rnpp) et la phase pour l’enrôlement pour la nouvelle carte nationale d’identité (CNI) biométrique en 2020, les pétitionnaires étaient loin de s’imaginer que l’Office nationale de l’état civil et de l’identification cachait des difficultés.

Abidjan, le 17-04-2021 (crocinfos.net) Quand le gouvernement lançait le Registre national des personnes physiques (Rnpp) et la phase pour l’enrôlement pour la nouvelle carte nationale d’identité (CNI) biométrique en 2020,  les pétitionnaires étaient loin de s’imaginer que l’Office nationale de l’état civil et de l’identification (Oneci) croulait sous le poids des difficultés.

Plaintes des pétitionnaires, multiplication des communiqués qui n’ont à voir avec l’attente des plaignants. Dialogue de sourd à la limite. En un mot, le démarrage la distribution des nouvelles cartes nationales d’identité aux populations depuis le vendredi 12 juin 2020, rencontre des difficultés.

À moins de deux mois de la date d’expiration (30 juin 2021) de l’ancienne carte nationale d’identité, la direction de l’Oneci intensifie sa communication à travers des directs sur Facebook et des communiqués de presse. « L’Oneci invite la population à éviter de se faire réenrôler au risque d’occasionner des doublons qui entraîneraient un blocage dans le système de validation et retarderaient ainsi la production de la CNI », indique le dernier communiqué.

Des plaintes sans réponses

Pouvait-on en arriver là si la direction de cette institution avait respecté le délai de trois mois prévu pour le retrait des cartes ? La réponse se trouve dans le communiqué de l’Oneci dont les premiers responsables n’ont pas le courage et l’humilité d’expliquer avec courtoisie à la population les difficultés techniques auxquelles le matériel d’identification est confrontée. Sur la page Facebook de l’Oneci, les plaintes des internautes attestent que la structure a failli sur ce point précis. « Il serait préférable de vous concentrer sur votre travail au lieu de nous parler de doublons. Moi personnellement votre structure m’a programmé pour le 20/05/2020 comme délai pour le retrait de ma carte après m’avoir facturé doublement. Hier encore je vais consulter le statut de ma carte, on me dit de patienter qu’elle est encore en cours de production. Prenez un peu au sérieux les citoyens que nous sommes. Au départ ce n’est pas ce que vous avez servi au Ivoirien et ivoirienne avant le démarrer l’opération. Merci », s’indigne Datoliba Ouattara.

La nouvelle CNI confrontée à des difficultés techniques

Tout comme lui, ce sont des milliers de requérants (hautes personnalités, journalistes, sans-emplois…) qui ruminent leur mal en patience. Ils sont dans l’attente du SMS qui leur donnera le feu vert pour le retrait de leur carte. « L’Oneci rappelle à tous que les centres de distribution sont ouverts tous les samedis de 8h à 15h dans le District d’Abidjan. Les personnes ayant reçu un message ou un appel indiquant la disponibilité de leur CNI, sont invitées à se rendre dans le centre indiqué pour le retrait de leur carte ».

Outre la non délivrance des CNI aux personnes enrôlées, la majorité des personnes ayant reçu leur pièce se plaignent de la qualité de leur photo et de certaines données qui ne sont plus lisibles à l’œil nu.

Les pétitionnaires toujours inquiets

Sur la question, Semlex Group, dit-on dispose d’une large expertise dans le développement, l’intégration, la gestion opérationnelle et la livraison de systèmes d’identification biométrique. C’est cette structure qui accompagne l’État ivoirien dans ce projet. Elle répond à l’interrogation liée à certaines données qui ne sont plus lisibles à l’œil nu sur la CNI. « La sécurité biométrique permet d’établir avec certitude l’identité d’une personne en la comparant avec des données de référence stockées. L’empreinte digitale est, traditionnellement, l’identificateur biométrique le plus répandu. Semlex offre également l’utilisation de la photo du visage, l’image de l’iris et la géométrie de la main. Les données biométriques sont stockées sur une puce intégrée (micro-circuit intégré) », peut-on lire sur leur site. « La nouvelles CNI, intégrant des données biométriques, est une pièce qui pourra servir de document de voyage dans l’espace Cedeao, car répondant aux normes de l’organisation régionale », ajoute Gnenin Sitionni Kafana DG de l’Oneci.

Le gouvernement a adopté la création du registre national des personnes physiques (Rnpp) en vue de mettre en place un fichier unique des 25 000 000 de population ivoirienne par l’attribution de numéro national d’identification par décret n° 2019-454 du 09 mai 2018.

Par ailleurs, ce projet de renouvellement des CNI qui bute déjà sur des difficultés, va s’étendre progressivement à l’état civil, source de l’identification, et ensuite à la gestion du flux migratoire, selon la direction générale de l’Oneci.

À quoi doivent  s’en tenir les pétitionnaires en attente de leur nouvelle CNI biométrique ? La réponse à cette interrogation baissera les tensions qui risquent d’être plus forte le 30 juin 2021.

Bienvenue R. Kwado.

CATEGORIES
TAGS
Share This