[Projet d’assistance à la vulnérabilité] Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi et l’Unicef volent au secours des jeunes filles du Tonkpi

[Projet d’assistance à la vulnérabilité] Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi et l’Unicef volent au secours des jeunes filles du Tonkpi

La secrétaire d'État chargée de la Protection sociale, Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi, en partenariat avec l’Unicef, a procédé à la remise de kits et d’équipements d’installation socioprofessionnelle à plus d’une cinquantaine de jeunes filles vulnérables de la région du Tonkpi, le lundi 13 septembre, à la salle de conférence de la préfecture de Man.

Man, le 13-9-2021 (crocinfos.net) La secrétaire d’État chargée de la Protection sociale, Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi, en partenariat avec l’Unicef, a procédé à la remise de kits et d’équipements d’installation socioprofessionnelle à plus d’une cinquantaine de jeunes filles vulnérables de la région du Tonkpi, le lundi 13 septembre, à la salle de conférence de la préfecture de Man.

La salle de conférence de la préfecture de Man a refusé du monde ce lundi. Et pour cause, la secrétaire d’État chargée de la Protection, Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi, en partenariat avec l’Unicef, remettait des kits et équipements d’installation socioprofessionnelle à 58 jeunes filles de Man, Danané et Sangouiné afin de leur donner l’opportunité de réaliser le rêve : faire la coiffure, la couture, la pâtisserie etc.

La remise de kits et d’équipements d’installation étaient composés de 23 machines à coudre avec les accessoires de couture, 30 casques et accessoires de coiffure, ainsi que 5 accessoires de pâtisserie avec les cuisinières et des bouteilles de gaz.

 

20210913 123442 scaled

La photo de famille avec les autorités préfectorales et administratives. Ph. Guégon David

Dans son allocution, Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi a expliqué à l’auditoire que cet acte épouse la vision du président de la République, Alassane Ouattara : à savoir, être aux côtés des plus vulnérables de la société. Par ailleurs, elle a invité les cadres et élus de la région du Tonkpi à s’impliquer efficacement dans les projets d’assistance aux démunis. Aux bénéficiaires, la secrétaire d’État les a rassurés et les mis en confiance en ces termes : « Ne vous adonnez pas à la vente de ces matériels, ne vous laissez pas manipuler par ceux qui vont vous décourager. Le ministère de l’Emploi et de la Protection sociale ainsi que le partenaire Unicef seront toujours là pour vous suivre.»

La directrice des affaires sociales (DAS), Mme Kossa, a indiqué qu’il s’agit de 150 jeunes filles vulnérable qui ont bénéficié de la formation dans les métiers de la couture, la coiffure, la pâtisserie, de caissière et d’auxiliaire en pharmacie et de transit douane. « C’est pour concilier la théorie à la pratique et faciliter l’exercice du métier, les kits sont mis à la disposition des 58 bénéficiaires du Tonkpi afin de les insérer dans le tissu socio économique », a renchéri Mme Kossa.

Depuis 2020, le ministère de l’Emploi et de la Protection sociale en partenariat avec l’Unicef, a initié le projet d’assistance à la scolarisation et à la formation des jeunes filles vulnérables. Après la première phase qui a eu lieu dans les communes d’Abobo, Port- bouet et Yopougon (Abidjan), c’est la région du Tonkpi qui bénéficie de cette assistance.

Cette action sociale, de haute portée gouvernementale, a été saluée par Aboubacar Foafana et Dr Ouattara Lacine respectivement maire de Man et Danané.

Guégon David, correspondant dans le Tonkpi

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )