[District autonome des Montagnes] Les grands défis qui attendent Dr Albert Flindé

[District autonome des Montagnes] Les grands défis qui attendent Dr Albert Flindé

Nommé par décret N°2021-276 du 9 juin 2021 en qualité de ministre-gouverneur du district autonomes des Montagnes, Dr Albert Flindé sera installé, officiellement, ce samedi 4 décembre 2021, dans la liesse populaire, au stade Léon Robert de Man.

Abidjan, le 03-12-2021 (crocinfos.net) Nommé par décret N°2021-276 du 9 juin 2021 en qualité de ministre-gouverneur du district autonomes des Montagnes, Dr Albert Flindé sera installé, officiellement, ce samedi 4 décembre 2021, dans la liesse populaire, au stade Léon Robert de Man.

Il fait partie des 12 ministres-gouverneurs dont le président de la République, Alassane Ouattara, a procédé à la signature de nomination par décret le 12 juin 2021. Tous auront la lourde tâche de mettre en œuvre les projets de développement de l’État dans leurs localités respectives pour le bien-être de leurs concitoyens.

Dans cette partie ouest de la Côte d’Ivoire, défigurée par la crise militaro-politique de 2011, le défi qui attend le ministre-gouverneur est énorme. Il faut panser les plaies d’une guerre qui a divisé, lutter pour la cohésion sociale, faire face à la dégradation très avancée des infrastructures routières quasi inexistantes dans les différents chefs-lieux de département, etc. Le ministre-gouverneur est appelé à mener à bien cette mission sur une superficie de 31000 km2 pour 2 700 000 habitants (Rgph 2014, soit 10% de la population ivoirienne),  avec la participation inclusive de tous les fils et filles du district des Montagnes.

Son domaine de compétence s’étend sur trois régions : Le Tonkpi (nord), le Guémon (centre-est) et le Cavally (au sud). En d’autres termes, le district des Montagnes est composé de trois Conseils régionaux, dix-sept communes, treize départements, soixante-treize sous-préfectures et neuf cent un villages. Vu l’étendue de sa zone de compétence et les objectifs à atteindre, il appelle à l’union, à la cohésion et au travail. « S’il y a des difficultés, nous devons rechercher les solutions des blocages ensemble dans la concertation et le respect mutuel. Je ne viens pas en gendarme des collectivités et de l’administration déconcentrées », rassure-t-il.

Celui qui détient désormais la clé du développement des trois régions du district autonome des Montagnes doit voler haut, superviser tout et poser des actes concerts en lieu et place de ce que les populations qualifient ‘’de discours creux et de  disque rayé’’. L’État doit donc accompagner ce grand projet de moyens financiers conséquents à la hauteur de l’attente des populations des trois régions.

‘’L’Aigle du Tonkpi’’ (le petit nom du ministre-gouverneur) doit être rebaptisé ‘’La Colombe de paix et du développement’’. Déjà, Dr Albert Flindé mesure l’ampleur de sa tâche. Il a, lui-même, donné un aperçu de sa mission le 2 octobre 2021, à Abidjan lors de sa première sortie officielle. « La création du district autonome vise à renforcer l’efficacité de l’action du gouvernement, notamment en ce qui concerne la coordination, l’évaluation ainsi que le suivi de la bonne exécution des programmes et des projets de développement pour le bien-être de nos populations », déclarait-il.

Par ailleurs, le ministre-gouverneur sera chargé de susciter et d’animer en liaison avec les services techniques des ministères et organismes publics, d’une part, et les collectivités territoriales, d’autre part, la réalisation d’études prospectives qui permettront l’établissement d’un schéma directeur et du livre blanc du district autonome des Montagnes pour son développement. Quant à la réalisation de  ses mission et attributions dans le strict respect à lui assignées, le ministre-gouverneur a dit en substance ce qui suit : « Le district autonome exerce ses missions et ses attributions dans le strict respect de celles dévolues aux autres collectivités territoriales et aux entités ou services déconcentrés de l’État.»

Selon certains observateurs de la scène politique ivoirienne, notamment le président du comité d’organisation de l’investiture du ministre-gouverneur du District des Montagnes,  Dr Célestin Serey Doh, cette nomination est un message important pour les filles et fils de l’ancien Cercle de Man. « Nous devons réfléchir, ensemble, le développement, sans exclusive, pour faire mentir les mauvaises langues », conseille-t-il.

Le plus dur commence pour le ministre-gouverneur du District autonome des Montagnes dans une région qui, depuis des décennies, a du mal à sortir de sa léthargie.

Le Montagnard 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )